Maëva Coucke, Miss France 2018 : "Le féminisme et Miss France s'allient très bien"

ET TOC - Lors de sa première conférence de presse en tant que reine de beauté des Français, la Ch'ti originaire de Boulogne-sur-Mer a fait preuve d'une assurance rarement vue chez des Miss fraîchement élues.

Elle est partie pour une semaine d'emballement médiatique. La couronne à peine posée sur sa tête par Alicia Aylies, Maëva Coucke a débuté son marathon par un arrêt en salle de presse, nichée dans un coin du MACH36, la salle de spectacle de Châteauroux où la jeune Nordiste de 23 ans a été élue Miss France 2018 samedi soir. Et vu l'aisance avec laquelle elle a abordé l'exercice, la suite s'annonce plutôt tranquille pour l'Organisation Miss France. "Je pense que ça va être une année de vacances pour nous, c’est bien", s'est amusée Sylvie Tellier.

Maëva Coucke affirme qu'elle n'a pas été "destabilisée" par les questions posées lors de la cérémonie. "C’est comme une élection régionale, j’arrive à me débrouiller au micro", note-t-elle. On confirme. Pendant une dizaine de minutes, Miss France 2018 a répondu à tout. Sans jamais se défaire de son sourire, même quand il s'agissait de répondre à son tour à la question piège posée à Miss Corse en direct. "Le féminisme et Miss France s’allient très bien. Pendant cette année, je vais essayer d’être le porte-parole du féminisme, de la mise en valeur des femmes. Je vais essayer de faire de mon mieux et soutenir la cause qu’on a défendue ce soir, la violence faite aux femmes, celle-ci comme beaucoup d’autres", assure-t-elle.

C’est valorisant : on défile en maillot de bain, on s’assume. On est belles, on est intelligentes, on saute le pas et on se présente à Miss FranceMaëva Coucke sur le concours Miss France

"Nous toutes, candidates, on avait fait le choix de faire Miss France. C‘est une mise en valeur de la femme. Chacun son opinion mais je trouve que c’est valorisant : on défile en maillot de bain, on s’assume. On est belles, on est intelligentes, on saute le pas et on se présente à Miss France", ajoute-t-elle, interrogée sur les critiques d'Osez le féminisme. Sur son nuage, la jeune femme se dit "très contente" du premier shooting photo qui l'attend dimanche et estime que ce qui a fait sa différence, c'est "peut-être sa couleur de cheveux, son discours aussi et sa prestation sur scène". Celle qui pensait être "la première Miss France rousse" a pourtant oublié Delphine Wespiser, Miss France 2012. L'émotion sans doute. Elle a d'ores et déjà marqué l'histoire du concours en devenant la troisième Miss Nord-Pas-de-Calais - en quatre ans - à avoir été élue Miss France, après Camille Cerf en 2015 et Iris Mittenaere en 2016 : "C'est une fierté pour les Ch’tis et grâce à eux, on a réalisé le jamais deux sans trois".

En vidéo

Exclusif ! Miss France 2018, Maeva Coucke : "Je suis la première Miss France rousse"

En vidéo

Maeva Coucke, Miss France 2018, qui êtes-vous ?

Retrouvez toutes les informations sur l'élection de Miss France 2018 dans notre dossier spécial et sur le site officiel de Miss France sur MYTF1.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Maëva Coucke sacrée Miss France 2018

Plus d'articles

Sur le même sujet