Mais pourquoi Madonna se sent-elle "violée" par un article du "New York Times" ?

People
POLÉMIQUE – La chanteuse n'a pas apprécié le (très) long portrait, pourtant plutôt élogieux, que lui a consacré le prestigieux "New York Times". S'estimant "violée", elle accuse la journaliste qui l'a écrit de "trivialité".

Mais quelle mouche a piqué Madonna ? La chanteuse est très en colère contre un portrait que lui a consacré mercredi le prestigieux New York Times. Intitulé "Madonna à 60 ans", l'article de Vanessa Grigoriadis revient sur la carrière foisonnante de la célèbre pop star, ainsi que sur sa vie de famille. "Dire que je suis déçue par l'article serait un euphémisme", a réagi la star sur son compte Instagram. "La journaliste qui l'a écrit a passé des heures et des jours et des mois avec moi et a été invitée dans un monde que peu de gens ont l'occasion de voir".


Folle de rage, elle estime que la journaliste a fait preuve de superficialité. "Elle a choisi de se focaliser sur des sujets triviaux et superficiels comme l'ethnicité de ma doublure ou le tissu de mes rideaux et des commentaires sans fin au sujet de mon âge, qui n'aurait jamais été mentionné si j'avais été un homme", poursuit l'artiste qui regrette d'avoir passé ne serait-ce que cinq minute en sa compagnie. "J'ai l'impression d'être violée", estime-t-elle même, soulignant qu'elle s'autorise à faire cette analogie car elle a été sexuellement agressée à 19 ans lorsqu'elle s'est installée à New York.

Madonna n'aime pas qu'on lui parle de son âge

Pour Madonna, cet article est la preuve que "le vénérable New York Times est l’un des pères fondateurs du patriarcat". "Mort au patriarcat", conclu la star. Des critiques qui semblent violentes et quelque peu disproportionnées quand on lit le portrait assez élogieux que fait la journaliste de la chanteuse qui, pour la première fois, révèle avoir été elle aussi une victime de Harvey Weinstein au moment de la sortie de son documentaire "Truth or Dare" en 1991 ("Harvey a dépassé les limites. Il flirtait avec moi et me faisait des avances sexuelles lorsque nous travaillions ensemble"). 


Très fouillé, le papier la présente notamment comme "l'artiste qui a changé les règles de la pop culture pour toujours" et sans qui "il n'y aurait pas eu il n'y aurait pas eu Britney Spears, Lady Gaga et peut-être même Janelle Monae". S'il y a effectivement quelques références à son âge, elles ne sont pas omniprésentes. Mais visiblement, c'est un sujet sensible pour la reine de la pop. Madonna, dont le nouvel album "Madame X" sortira le 14 juin, n'a peut-être pas apprécié le réalisme de l'article qui n'occulte pas sa réputation de "control freak", l'échec de son album "Rebel Heart", la mort de sa mère qui la hante toujours ou encore ses rapports compliqués avec les médias. Une chose est sûre : après cet article, ils ne risquent pas de s'améliorer. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter