"Mansplaining" à On n'est pas couché : Marlène Schiappa est interrompue par Jean-Claude Van Damme et le rembarre gentiment

DirectLCI
CLASH - L’émission de Laurent Ruquier, qui est diffusée ce samedi soir, a été enregistrée jeudi. Elle contient notamment un clash entre Marlène Schiappa et Jean-Claude Van Damme déjà très commenté.

L’échange est quelque peu surréaliste. L’émission est pourtant une habituée des polémiques ou querelles entre invités, mais la prise de bec qui a eu lieu entre Marlène Schiappa, et Jean-Claude Van Damme est plus étonnante.


Samedi soir,  avait en effet lieu la diffusion de l’émission On n’est pas couché de Laurent Ruquier sur France 2, qui marquait notamment les adieux du polémiste Yann Moix. Quelques jours avant, TV Mag, qui a assisté aux coulisses de cette dernière émission, rapportait que Marlène Schiappa, invitée politique, s’est fait couper la parole par le comédien belge : "Il y a des femmes qui aiment être à la maison. Si toutes les femmes travaillent, qui s’occupera des enfants à la maison ?", a-t-il demandé. "Si tu as envie de faire quelque chose, tu suis ton mouvement à toi, tu ne l'impose pas sur d'autres femmes, tu comprends ?" Visiblement, la secrétaire d’Etat n’avait pas apprécié cette tirade bien dans le style Van Damme, dans la provocation. 

La diffusion de l'émission l'a confirmé, samedi soir : la secrétaire d’Etat a écouté la tirade vandamesque, et au moment de répliquer, n’a pas attaqué le propos sur la question de l’égalité des sexes et du partage des taches, mais sur le fait qu’un homme interrompe une femme, qui est vu comme une forme de sexisme.  "Alors c'est super, ce que tu viens de faire, interrompre une femme, ça s’appelle du 'mansplaining', c'est-à-dire quand un homme interrompe une femme pour lui expliquer qu'il sait mieux qu'elle des choses sur son propre domaine d'expertise", a-t-elle répliqué. Le comédien, bonne pâte, a répondu avec une salve d'applaudissements et un grand sourire.

Lors de l'échange qui a suivi, Jean-Claude Van Damme ne s'est pas démonté : "On a eu une lawsuit, avec l'affaire Weinstein, et tout, maintenant, on est effrayé de parler à des femmes. [...] Mais j'adore les femmes, les femmes sont belles, ce sont des femmes". A quoi Marlène Schiappa a répondu : "C'est pas contre vous, mais on entend souvent cette rhétorique depuis #MeToo. Moi j'aimerais vous dire qu'en France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint." 


ONPC est réputée pour ses invités qui ne s’écoutent pas parler et s’interrompent sans cesse. Mais de manière plus générale, la réplique de Marlène Schiappa s’inscrit là dans une tendance où plusieurs femmes politiques ont  dénoncé, ces dernières années, le fait d'être toujours interrompues par des hommes, qu'elles nomment "mansplaining".

En vidéo

"Il parait que vous vous êtes engueulé sur un plateau télé" : Jean-Claude Van Damme dans Quotidien (à 8'20)

Quoi qu’il en soit, la discussion ne semble pas avoir été traumatisé par l'échange. Vendredi soir, après l'enregistrement et avant la projection samedi, dans l'émission "Quotidien", sur TMC, Jean-Claude Van Damme est revenu sur son accrochage. Yann Barthès a titillé le comédien sur le sujet. Le présentateur y est allé par étapes, en lui demandant d'abord s'il était un papa poule. "Heureusement que j'ai une femme qui s'est très, très bien occupée de mes enfants", a répondu le comédien. "Elle a tenu la tribu ensemble". Et lui ? Jean-Claude Van Damme répond en creux : "Quand tu fais des films tu voyages, tu t'en vas, tu rencontres des gens de cultures différentes..."


 Yann Barthès saisit la perche : "Il parait que vous vous êtes engueulés sur un plateau télé à cause de ça ?" Visiblement, le comédien ne voit pas au départ de quoi il s'agit et commence à répondre "non". Avant d'expliquer : "Il y a des femmes qui veulent rester à la maison et s'occuper des enfants, et il y a des femmes qui veulent travailler", a précisé le comédien. "Donc ce sont des conséquences à prendre en compte dans les ménages, si jamais on veut des enfants ensemble. Il faut, avant de les concevoir, savoir les responsabilités qu'on aura dans le futur". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter