Mariage du prince Harry et Meghan Markle : l'exposition qui pourrait rapporter (très) gros

RENDEZ-VOUS - La famille royale britannique prolonge la fête en permettant au public de jeter un œil de plus près à la robe de mariée de la duchesse de Sussex, qui sera visible dès le 26 octobre au château de Windsor, sur les lieux mêmes des noces. Un geste plus pécuniaire que symbolique. Explications.

Qui a dit que la royauté n'attirait plus personne ? Les rues de Windsor étaient bondées le 19 mai dernier, jour de mariage royal entre le prince Harry et sa fiancée Meghan Markle. On estime à 2 milliards le nombre de téléspectateurs massés devant leur petit écran pour la diffusion du "oui, je le veux" en mondovision. Voilà de quoi donner des idées à la famille royale britannique qui surfe sur la vague de popularité du duc et de la duchesse de Sussex en ouvrant une exposition consacrée aux noces de l'année. Rendez-vous est donné dès le 26 octobre au château de Windsor, lieu du "crime", pour découvrir les tenues portées par les jeunes époux le jour J.

Kensington Palace et le Royal Collection Trust ont annoncé ce mercredi l'ouverture de l'exposition "Un mariage royal : le duc et la duchesse de Sussex" avec, comme pièce-clé, la robe au col bateau de la mariée dessinée par Clare Waight Keller pour Givenchy. Seront également présentés la tiare créée en 1932 pour la grand-mère de la reine, la reine Marie, et le voile brodé des emblèmes des 53 pays du Commonwealth. La redingote du prince Harry sera en revanche une copie de celle qu'il a portée, le marié utilisant toujours l'original pour ses obligations princières.

Le succès déjà éprouvé de la robe de Kate Middleton

Mais pas de quoi freiner les fans de la famille royale qui devraient se précipiter nombreux au nord de Londres. Le château de Windsor, déjà plus gros pourvoyeur de fonds pour la royauté, n'a d'ailleurs jamais été aussi populaire. Et capitalise sur le mariage, utilisant des photos des noces pour illustrer les campagnes de publicité qui s'affichent sur les murs du métro à Londres. D'après un sondage effectué par le voyagiste Isango! et relayé par ELLE UK, il a été désigné attraction britannique favorite de l'été par ses clients. 


Les ventes de billets ont, elles, explosé depuis le mariage, grimpant de 92%. Une manne financière non négligeable, à raison de 21,20 £ le ticket (23,50 €). On vous laisse faire le calcul mais nul doute que les sommes récoltées seront astronomiques à l'issue de l'exposition, qui prend fin le 6 janvier. Le précédent "Kate Middleton" est là pour en témoigner. En 2011, sa robe de mariée signée Sarah Burton pour Alexander McQueen avait été intégrée au parcours des visiteurs de Buckingham Palace. 


Résultat des courses ? Un nombre record de ventes pour l'ouverture annuelle de la résidence principale d'Elizabeth II. Cette année-là, 626.678 personnes avaient fait le déplacement, soit un bond de 52% par rapport à l'année précédente, relatait à l'époque The Telegraph. Les recettes de la billetterie avaient atteint 10 millions de livres (11 millions d'euros), intégralement reversées à la Royal Collection qui s'occupe de préserver les œuvres d'art et objets détenus par la reine. Rien ne se perd, tout se transforme. Même chez les princes.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Prince Harry et Meghan Markle, le mariage de l’année

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter