Mariage princier : qui est Michael Curry, le révérend qui a marqué les esprits avec son sermon sur l'amour ?

PUISSANCE - Le révérend Michael Curry, prédicateur afro-américain, a envoûté la chapelle de Saint-Georges à l'occasion de l'union sacrée entre le Prince Harry et Meghan Markle avec un sermon sur le pouvoir de l'amour aux accents passionnés.

D'un côté, un membre de la famille royale attachée aux codes et à l'étiquette, de l'autre, une actrice afro-américaine. Un mélange de cultures qui s'est fait sentir ce samedi lors de la cérémonie à la chapelle Saint-Georges, surtout lorsque le révérend Curry s'est approché de son pupitre face aux 600 invités pour prononcer son homélie. Une tribune qui a marqué les esprits. 


Il a commencé son sermon sur le pouvoir de l'amour avec des mots d'un autre, ceux d'un certain Martin Luther King : "Nous devons trouver le pouvoir de l'amour, le pouvoir rédempteur de l'amour. De cette façon, nous pourrons faire du vieux monde un monde nouveau. L'amour est le seul moyen". La référence est forte, tout comme celle aux esclaves, relevant qu'ils avaient exprimé le pouvoir de l'amour dans leurs chants. Le sermon a été suivi par l'interprétation du classique "Stand by me", du chanteur afro-américain Ben E. King, par un chœur, une musique également inhabituelle sous les voûtes multicentenaires de St George. Mais elle a rencontré un grand succès dans la foule, qui l'a repris en chœur.

Premier Afro-Américain à la tête de l'église anglicane

Originaire de Chicago et âgé de 65 ans, Michael Bruce Curry occupe depuis trois ans la fonction d'évêque président de l'Église épiscopale américaine, le premier Afro-Américain à servir à ce titre. Ce descendant d’esclaves était auparavant évêque du diocèse de Caroline du Nord. 


Comme le rappellent nos confrères du Monde, l'homme s’est à plusieurs reprises opposé à la politique du président américain, Donald Trump, et doit participer, le 24 mai, à une marche de représentants chrétiens vers la Maison Blanche pour dénoncer le slogan "America first" ("L’Amérique d’abord"), qualifié d’"hérésie théologique". Une forte personnalité qui s'est encore imposée pour ce mariage. 

Toutes les infos sur le mariage de l'année dans notre dossier spécial

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Prince Harry et Meghan Markle, le mariage de l’année

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter