Marion Maréchal-Le Pen porte plainte contre Minute

Marion Maréchal-Le Pen porte plainte contre Minute

People
DirectLCI
JUSTICE - Marion Maréchal-Le Pen attaque l'hebdomadaire "Minute" après les révélations du journal concernant la grossesse de la députée frontiste.

Minute a fait dans le people et va devoir en payer les conséquences. La semaine dernière, l'hebdomadaire d'extrême-droite dévoilait en une la grossesse de la députée frontiste du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen. 

Des révélations qui n'ont guère plu à la benjamine de la famille Le Pen qui, furieuse après l'hebdomadaire a chargé "son avocat d’introduire une procédure en violation de l’intimité de la vie privée" à l’encontre de Minute, selon un communiqué de presse  paru sur le site du Front-National .

Jean-Marie Le Pen vend la mèche, lui aussi 

La députée frontiste a estimé que les révélations du journal étaient des "informations confidentielles" et que la publication de ces informations était "inacceptable". Pourtant, Minute n'a pas été le seul à vendre la mèche d'un heureux évènement au sein de la famille Le Pen. 

Quelques jours après la parution du journal en kiosques, Jean-Marie Le Pen, grand-père de Marion Maréchal-Le Pen avait lâché le morceau, lors d'un meeting à Saint Etienne dans la Loire. "II y a 25 ans que j'aurais dû prendre ma retraite, mais je suis toujours au taf car j'ai la foi. Je le fais pour mes enfants, mes petits-enfants et peut-être bientôt mes arrière-petits-enfants", avait déclaré le président d'honneur du parti d'extrême-droite. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter