Meghan et Harry attaquent des paparazzis à Los Angeles pour des photos volées d'Archie

Meghan et Harry attaquent des paparazzis à Los Angeles pour des photos volées d'Archie
People

JUSTICE - La duchesse et le duc de Sussex ont porté plainte jeudi pour "atteinte à la vie privée", accusant certains photographes d'avoir utilisé drone, hélicoptère ou téléobjectif pour prendre des clichés de leur fils de 14 mois dans leur jardin.

La sécurité de leur fils avant tout. Meghan Markle et le prince Harry ont décidé de poursuivre un ou plusieurs paparazzis pour "atteinte à la vie privée", leur reprochant d'avoir photographié le petit Archie à leur insu dans le jardin de la villa où ils résident à Los Angeles. D'après la plainte qu'a pu consulter l'AFP, "le couple a récemment appris que quelqu'un propose à la vente des photos de leur fils de 14 mois, Archie, affirmant fallacieusement les avoir prises lors d'une 'récente' sortie publique 'à Malibu'".

"Mais Archie n'a pas été en public, encore moins à Malibu, depuis que la famille est arrivée" en Californie, poursuivent la duchesse et le duc de Sussex, pour qui les clichés ont en réalité été pris durant des "activités dans le jardin de leur résidence", à leur insu.

"Certains paparazzis et leurs commanditaires ont franchi la ligne rouge"- Meghan et Harry dans leur plainte déposée à Los Angeles

La plainte vise des individus non identifiés et s'appuie sur une loi californienne qui interdit de prendre des images de quiconque à son domicile, même depuis l'extérieur de la propriété. "Aucun drone, hélicoptère ou téléobjectif ne remet ce droit en cause. Le duc et la duchesse de Sussex déposent cette plainte pour protéger le droit à l'intimité de leur jeune fils (...) et pour découvrir et stopper ceux qui cherchent à profiter des ces actes illicites", indique dans un communiqué leur avocat Michael J. Kump, dans un communiqué.

Lire aussi

Le couple profite de sa plainte pour décrire leur quotidien sous surveillance constante de la presse à scandales depuis qu'ils se sont installés en Californie au printemps. Il évoque le survol de leur domicile à l'aide d'hélicoptères et les trous faits dans les grillages pour tenter de les photographier. Meghan et Harry estiment que "certains paparazzis et leurs commanditaires ont franchi la ligne rouge". 

Ce n'est pas la première fois que le jeune homme de 35 ans dénonce la pression médiatique dont il fait l'objet avec sa femme. "J'ai perdu ma mère et maintenant je vois ma femme devenir la victime des mêmes forces puissantes", avait-il déclaré à l'automne dernier, évoquant la défunte Diana, tuée dans un accident de voiture à Paris alors qu'elle était poursuivi par des paparazzis à moto.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent