Meghan Markle estime que la famille royale ne l'a "pas protégée" pendant sa grossesse

Meghan Markle estime que la famille royale ne l'a "pas protégée" pendant sa grossesse
People

BATTLE ROYAL - Dans des documents de justice rendus publics par les médias britanniques, la duchesse de Sussex reproche à la monarchie de lui avoir "interdit de se défendre" face aux attaques des tabloïds alors qu'elle attendait le petit Archie.

Elle ne retient pas ses coups. Désormais installée en Californie loin des Windsor qu'elle a officiellement quittés le 31 mars, Meghan Markle charge la famille royale britannique. Elle lui reproche notamment son manque de soutien pendant sa grossesse dans des documents de justice déposés auprès de la Haute Cour de Londres et rendus publics par les médias britanniques. 

La duchesse de Sussex "était devenue l'objet d'un grand nombre d'articles faux et dommageables dans des tabloïds britanniques (...) qui lui ont causé une immense détresse émotionnelle et altéré sa santé mentale", affirment ses avocats. "Ses amis ne l'avaient jamais vue dans un tel état auparavant, et ils s'inquiétaient à juste titre pour son bien-être, particulièrement parce qu'elle était enceinte, laissée sans défense par l'institution et interdite de se défendre elle-même", ajoutent-ils dans ces documents  qui viennent alimenter le dossier surnommé "Markle contre Markle" par la presse outre-Manche. 

Markle contre Markle

L'ancienne actrice américaine de 38 ans a attaqué en justice Associated Newspapers, la société éditrice du Mail on Sunday, pour non-respect de sa vie privée. En cause ? La publication par le tabloïd d'extraits d'une lettre qu'elle avait écrite à son père Thomas Markle en août 2018. Elle affirme aussi que le journal a "agi malhonnêtement" en modifiant sa missive mais la Haute Cour de Londres a rejeté ces accusations dans une décision partielle rendue début mai. 

Les documents, cités par la BBC et l'agence Press Association, font notamment référence à une interview donnée anonymement par cinq amis proches de Meghan au magazine américain People en février 2019. Ils y dénonçaient les attaques dont elle était victime. Thomas Markle dit avoir partagé la lettre de sa fille en réaction à cet entretien. La duchesse de Sussex assure ne pas avoir été informée de cet article avant sa publication. 

Lire aussi

Le septuagénaire n'avait pu se rendre au mariage de sa fille après avoir été victime d'une crise cardiaque. Des noces ultra médiatisées que les représentants de la duchesse évoquent également dans les documents, affirmant qu'elles ont généré plus d'un milliard de livres de retombées pour le Royaume-Uni. Le prince Harry mène lui une action judiciaire distincte contre d'autres groupes de presse, qu'il accuse d'avoir intercepté des messages vocaux privés. Si le couple a choisi de ne plus communiquer auprès des tabloïds, il ne compte pas rester silencieux pour autant.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent