#Megxit : les Canadiens adorent Meghan et Harry mais ne veulent pas financer leur sécurité

#Megxit : les Canadiens adorent Meghan et Harry mais ne veulent pas financer leur sécurité

MONEY, MONEY, MONEY - L'arrivée imminente de la duchesse et du duc de Sussex outre-Atlantique fait tiquer 73% des Canadiens qui refusent de verser un centime à leurs Altesses royales.

L'argent est plus que jamais le nerf de la guerre. Même quand le conflit non armé implique des membres éminents de la famille royale britannique. La reine Elizabeth II a confirmé que son petit-fils le prince Harry et son épouse Meghan poseront leurs valises au moins un temps au Canada, où leur petit Archie découvre la nature depuis près de deux mois.

Mais difficile pour le duc et la duchesse de Sussex d'y vivre incognito, même au milieu des forêts. L'un des points épineux qui reste à résoudre avant le début de leur nouvelle vie concerne leur sécurité. Si le couple martèle depuis une semaine vouloir être indépendant financièrement, il pourrait toujours bénéficier d'une protection très rapprochée qui serait financée par le contribuable. Des médias canadiens ont estimé ses coûts à environ 1,7 million de dollars canadiens par an, soit 1,2 million d'euros. Sauf que les Canadiens ne sont pas franchement prêts à mettre la main au portefeuille.

Toute l'info sur

#Megxit

Le Québec n'a pas à payer ça- Yves-François Blanchet, chef des indépendantistes du Bloc québécois au parlement canadien

Ils sont 73% à vouloir que Meghan et Harry paient "eux-mêmes" tous les coûts liés à leur installation au Canada, notamment les frais de sécurité, selon un sondage de l'institut Angus Reid publié mercredi 15 janvier et relayé par l'AFP. Ils ne sont que 19% à accepter de financer une partie de la note et plus que 3% quand il s'agit de tout prendre à sa charge. "Le Québec n'a pas à payer ça", a affirmé Yves-François Blanchet, chef des indépendantistes du Bloc québécois au parlement canadien, qui a triplé son nombre de députés élus dans la province francophone lors des dernières législatives en octobre. Le Premier ministre Justin Trudeau n'a rien exclu, indiquant simplement que le gouvernement n'avait pas encore pris sa décision.

Lire aussi

De tels doutes n'ont rien à voir avec la popularité des membres de la famille royale dans ce pays du Commonwealth. Harry est d'ailleurs celui que les Canadiens préfèrent,  avec 69% d'opinions favorables. Mais la majorité le considèrent d'abord et avant tout comme une "célébrité", indique l'institut Angus Reid. La moitié des sondés se disent par ailleurs "indifférents" face à la volonté du couple princier de vouloir passer plus de temps chez eux. Le quotidien Globe and Mail se montrait lui plus virulent dans un éditorial publié lundi 13 janvier et assurait que le couple "ne pouvait pas vivre au Canada". Ambiance...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Omicron : 12 cas d'infection désormais détectés en France, 38 pays concernés par le nouveau variant

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.