"Mentalement vaincu", Lil’ Wayne met un terme à sa carrière

"Mentalement vaincu", Lil’ Wayne met un terme à sa carrière
People

RETRAITE – Il aura fallu deux tweets à Lil’ Wayne pour faire ses adieux à la scène et aux studios d’enregistrement : le rappeur annonce qu’il arrête la musique.

C’est un Lil’Wayne apparemment au bout du rouleau qui a annoncé sa retraite. En deux messages postés sur son compte Twitter, l’interprète de "Lollipop" a informé ses 27 millions d’abonnés qu’il se retirait de la scène et de la musique. 

Des ennuis de santé ...

"Je suis sans défense et mentalement vaincu et c'est gracieusement et je me retire, plein de reconnaissance. J'aime mes fans, mais c'est terminé. Je ne cherche pas la pitié, juste la sérénité. Ne vous inquiétez pas, je vais bien", écrit-il, au grand dam de ses fans à la fois inquiets pour son état de santé et dépités de voir ainsi disparaître une figure de la planète rap. 

Les derniers mois du rappeur n'ont pas été de tout repos. En juin dernier, deux crises d'épilepsie ont forcé son jet privé à atterrir en urgence.  Le chanteur avait été pris en charge par des médecins à l'hôpital d'Omaha après une soirée dans un club de Milwaukee. Selon plusieurs témoins, Lil Wayne avait bu l'équivalent de trois bouteilles de sirop à la codéine : un breuvage qui, mélangé à du soda, est consommé par de nombreux rappeurs qui en deviennent très rapidement dépendants. En juillet, une nouvelle crise d'épilepsie s'était déclenchée juste avant l'un de ses concerts dans le Nevada. 

et des soucis financiers ...

Mais il se pourrait que ces pépins de santé soient une goutte d'eau dans un océan de problèmes judiciaires.  Au coeur de ces ennuis : le label Cash Money, détenu à 51% par Birdman et 49% par Lil Wayne. Depuis près de deux ans, ce dernier est en conflit avec Birdman et le label au sujet d'un non paiement de ses royalties et droits d'auteur. Un préjudice qu'il estime à plus de 50 millions de dollars. 

Il poursuit également Universal Music Group pour 40 millions de dollars, depuis mars 2016. Il cherche à récupérer une partie des gains issus du succès de Drake, Tyga et Nicki Minaj, artistes du label Young Money, filiale créée par Lil Wayne au sein de Cash Money et distribuée par Universal Music Group. Selon lui, Universal aurait utilisé la majeure partie des fonds destinés au rappeur pour sa participation au succès des artistes afin de rembourser la centaine de millions de dollars avancés par Universal à Cash Money. Une année compliquée pour le rappeur, donc. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : l'Elysée exclut un confinement généralisé comme au printemps

Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

"Trop risqué", des médecins mettent en garde contre les conséquences d'un éventuel reconfinement

Éventuel "reconfinement" : comment le gouvernement a changé de discours en quelques semaines

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent