Mette-Marit, la future reine de Norvège, souffre d'une maladie incurable

Mette-Marit, la future reine de Norvège, souffre d'une maladie incurable

People
DirectLCI
SANTÉ - La princière héritière norvégienne de 45 ans, épouse du prince Haakon, a annoncé mercredi 24 octobre qu'elle devrait par périodes limiter ses activités en raison d'une fibrose pulmonaire chronique.

A suivre les rebondissements familiaux des Windsor outre-Manche, entre royal baby et mariages princiers, on en viendrait presque à oublier que d'autres têtes couronnées les côtoient en Europe. Brillant habituellement pour sa discrétion, la famille royale norvégienne a communiqué, mercredi 24 octobre, sur l'état de santé de sa princesse héritière Mette-Marit, dans un texte qui ne cache rien de la fibrose pulmonaire chronique dont elle souffre. Le palais précise ainsi qu'elle "a fait l'objet d'enquêtes approfondies" et est touchée par une "variante inhabituelle" de cette maladie, qui affecte les voies respiratoires.


L'épouse du prince héritier Haakon sera suivie à l'hôpital d'Oslo par son médecin personnel ainsi que des confrères étrangers. L'origine de la maladie, qui touche habituellement les hommes de plus de 60 ans, n'a pas pu être mise au jour par le corps médical. "Le prince héritier et moi-même avons décidé de vous informer à ce sujet dès maintenant, en partie parce qu'à l'avenir, il sera nécessaire de planifier des périodes sans programme officiel", dit Mette-Marit, expliquant qu'elle allait désormais limiter ses activités.  

Un couple princier pas comme les autres

"Le prince héritier et moi-même avons décidé de vous informer à ce sujet dès maintenant, en partie parce qu'à l'avenir, il sera nécessaire de planifier des périodes sans programme officiel (...). Même si un tel diagnostic limitera ma vie, je suis heureuse que la maladie ait été découverte si tôt", ajoute-t-elle. Un avis partagé par ses médecins qui parle d'une situation "favorable" pour la mère de famille de 45 ans. Aucun traitement n'existe pour éliminer la fibrose pulmonaire qui, une fois diagnostiquée, n'offre qu'une espérance de vie que de trois à cinq ans aux patients.

Le couple princier, très apprécié des Norvégiens, avait fait fi des conventions en s'installant ensemble quelques mois seulement après leur rencontre alors que la jeune roturière - et ancienne fêtarde invétérée - était déjà mère d'un petit Marius âgé de trois ans. Haakon et Mette-Marit sont ensuite devenus parents de la princesse Ingrid Alexandra, née en 2004, et du prince Sverre Magnus, né en 2005.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter