Michael Egan retire sa plainte contre Bryan Singer

People

JUSTICE - Les accusations de Michael Egan contre Bryan Singer et les trois autres hommes poursuivis ont toutes été abandonnées. Pourtant, les rebondissements dans cette sordide affaire n'en finissent plus de se succéder.

Nouveaux rebondissements pour Bryan Singer.  Michael Egan, qui accusait le réalisateur ainsi que trois autres hommes  (l'ancien président de Disney, David Neuman et Garth Ancier) de l'avoir violé, a tenté de négocier un accord avec le cinéaste en échange de son silence par l'intermédiaire de son avocat.

Un deal financier de 100 000 dollars refusé au dernier moment par Michael Egan. "C'est contre ce en quoi je crois, et être réduit au silence va à l'encontre de ce que je crois et n'offre aucune protection aux autres enfants vulnérables", avait-il alors déclaré. Ce lundi 4 août, énième coup de poker de Michael Egan. D'après Hollywood Reporter, ce dernier a demandé le retrait sans tarder de sa plainte contre le réalisateur, en toute discrétion, après que ses avocats aient demandé à être déchargés de l'affaire, la semaine dernière.

Les avocats de Michael Egan demandent à être déchargés du cas 

Jeff Herman et Mark Gallagher, avocats de Michael Egan, avaient signifié que les relations avec leur client étaient "irrémédiablement rompues" et qu'ils demandaient ainsi à la cour de justice de Honolulu à être déchargés de cette affaire malgré le fait que son cabinet représentait trois autres victimes supposées du réalisateur. La cour de justice de Honolulu statuera sur la demande des avocats, le 9 septembre prochain. 

Martin Singer, avocat de Bryan Singer, a quant à lui confié à Buzzfeed qu'il a bien été contacté par Hermann pour négocier une solution financière à hauteur de 100 000 dollars et que ce dernier avait perdu "toute confiance en son client", Michael Egan. Il a par ailleurs ajouté : "Comme Mr Egan et ses avocats le savent, une plainte légitime dans ce type d'affaire peut coûter des millions de dollars. Leur volonté de clore cette affaire avec un chiffre aussi faible témoigne de leur manque total de confiance en leur client. C'était une tentative comme une autre d'essayer de sauver la face après une plainte inaboutie".

Un alibi pour Bryan Singer ?

Selon la plainte de Michael Egan, Bryan Singer "s'est servi de son pouvoir, de sa fortune et de son statut dans le milieu du show-biz pour agresser sexuellement le plaignant mineur, à l'aide de drogues, d'alcool, de menaces et de flatteries". Toujours d'après le document, Bryan Singer aurait promis des rôles au jeune homme dans la série des films X-Men. De son côté, le réalisateur, malgré les nombreuses accusations, a toujours nié les faits. Pour sa défense, il a expliqué que contrairement à ce qu'affirmait Egan, il ne se trouvait pas à Hawaii au moment des faits qui lui sont reprochés, relevés bancaires à l'appui.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter