Michael Jackson : nouvelle affaire d'agression sexuelle ?

People
DirectLCI
JUSTICE - James Safechuck, 36 ans, a demandé au tribunal de Los Angeles l'autorisation de poursuivre Michael Jackson pour abus sexuel. Il affirme avoir été sexuellement agressé par le chanteur il y a 26 ans, sur le tournage d'une publicité.

James Safechuch l'affirme : Michael Jackson l'a agressé sexuellement alors qu'il avait 10 ans. Les faits se seraient déroulés sur le tournage d'une publicité pour la marque Pepsi. Dans des documents transmis à la cour de Los Angeles, ce lundi 6 août, James Safechuck affirme qu'il a dormi régulièrement dans le lit de MJ, lors de la tournée de l'album Bad en 1988, entre autres. 

"James Safechuck a subi des agressions sexuelles répétées de nature haineuse et a subi un véritable lavage de cerveau de la part du chanteur. Une pression psychologique pour lui faire croire qu'il s'agissait d'actes d'amour de sa propre initiative", détaille les documents. En tout, ce serait près d'une centaine d'abus sexuels de la part du roi de la pop qu'aurait subi James Safechuck entre ses dix ans et sa puberté. La première audition devant le tribunal de Los Angeles devrait se tenir le 4 septembre prochain. 

Des accusations sans fin...

Une affaire qui en rappelle une autre. L'année dernière, Wade Robson, un chorégraphe australien de 31 ans, avait déposé une demande de poursuites contre les gérants de la fortune du défunt chanteur. Il accuse ce dernier d'abus sexuels, rapporte le Los Angeles Times. Pourtant, ce dernier avait affirmé en 2005, lors d'une procès que le chanteur ne l'avait jamais touché.

"Ce jeune homme a témoigné au moins deux fois sous serment ces vingt dernières années et a dit dans de nombreux interviews que Michael Jackson ne lui avait jamais fait quoi que ce soit d'inapproprié", avait alors déclaré Me Weitzman, l'un des avocats des héritiers de Michael Jackson. "Aujourd'hui, presque quatre ans après la mort de Michael, cette allégation triste et peu crédible est faite. Nous sommes certains que la cour la verra pour ce qu'elle est".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter