Michel Polnareff est sorti de l'hôpital "guéri mais pas totalement remis", d'après son médecin

DirectLCI
OUF - Michel Polnareff est sorti de l'hôpital américain, ce jeudi 15 décembre, vient d'annoncer son médecin. Il est "guéri mais pas totalement remis", indique son médecin sur BFMTV.

Il va lui falloir du temps pour se remettre. Michel Polnareff, hospitalisé depuis le 3 décembre dernier pour une embolie pulmonaire, a pu quitter l'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine ce jeudi 15 décembre, vient d'annoncer son médecin sur "BFMTV", précisant qu'il était "guéri" mais "pas totalement remis". "Il est sorti dans la plus grande discrétion de l'hôpital américain hier (jeudi) soir. Il est guéri, mais il n'est pas totalement remis. Il est parti en convalescence, il est très fatigué", a déclaré le Dr Philippe Siou sur le plateau de la chaîne.


Il est encore "prématuré" d'évaluer la durée de sa convalescence, a expliqué le médecin. Le professeur a concédé que sa convalescence pouvait durer plusieurs semaines. "Il a été très fatigué par deux choses: la première, par la maladie; comme je l'ai dit, c'était une maladie avec un pronostic vital donc ce n'était pas neutre, et par toutes les polémiques et mises en causes qu'il a dû assumer depuis son lit d'hôpital et qui l'ont particulièrement accablé", a-t-il précisé. 

Michel Polnareff, très reconnaissant, sur Facebook

Sur Facebook, Michel Polnareff a tenu à remercier le professeur Siou, "qui m'a sauvé la vie, ainsi que l'ensemble de son équipe de l'Hopital Américain de Paris", écrit le chanteur. 

Hospitalisé et au centre des polémiques

C'est donc la fin d'une hospitalisation très médiatique où le chanteur, le producteur de la tournée et le médecin avaient dû s'expliquer. Le producteur Gilbert Coullier avait, en début de semaine,  jugé "plutôt floues" les raisons de l'annulation des deux derniers concerts de Michel Polnareff, début décembre à Paris et à Nantes. Ces deux shows n'étaient pas assurés, avec des pertes estimées "à 200.000 euros par date", a-t-il indiqué sur le site internet du Point


"Nous souhaiterions simplement avoir accès au dossier médical (...) Mes interrogations se portent essentiellement sur l'annulation de Pleyel (le concert programmé le 2 décembre à Paris)", a ajouté le producteur, précisant par ailleurs que la tournée "n'a pas été une opération bénéficiaire".

Un diagnostic confirmé

"Je suis droit dans mes bottes", avait déclaré Philippe Siou à l'AFP, en fin de semaine dernière. "J'ai des éléments purement factuels, j'ai des examens, des scanners où on voit des caillots de sang dans ses poumons". "Que les gens qui disent 'il n'a rien' viennent le voir", avait dit dimanche le médecin. "Qu'un magistrat saisisse un expert judiciaire et que cet expert judiciaire vienne dans notre hôpital, on lui sortira le dossier". 


Lundi midi, dans une lettre ouverte sur son compte Facebook, Michel Polnareff a pris la défense du praticien, jugeant "intolérables" ces attaques "contre la dignité" du médecin. Lundi soir, la direction de l'Hôpital américain de Paris a "confirmé le diagnostic d'embolie pulmonaire". 

En vidéo

Polémique autour de la santé de Michel Polnareff

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter