Mila Kunis part en guerre contre le sexisme à Hollywood

People
RAS LE BAL - Dans une lettre ouverte, la comédienne américaine Mila Kunis pousse un coup de gueule contre le sexisme subi par les femmes sur leur lieu de travail. Désormais, elle ne se laissera plus faire.

"Tu ne travailleras plus jamais dans cette ville !" Dans une lettre ouverte publiée mercredi 2 novembre sur A Plus, le site cofondé par son époux Ashton Kutcher, Mila Kunis raconte comment un producteur d'Hollywood l'a menacée alors qu'elle refusait de participait à un shooting photo dénudé pour la promotion d'un film. "J'étais livide, j'avais l'impression de n'être qu'un objet". Alors, pour la première fois de sa carrière, Mila Kunis a dit : "non". "Et devinez quoi ? Le monde ne s'est pas arrêté de tourner. Le film a fait beaucoup d'argent et j'ai continué à travailler dans cette ville envore, encore et encore". La comédienne américaine explique que sans le savoir, ce producteur "parlait de cette peur que ressentent toutes les femmes qui subissent les préjugés sexistes sur leur lieu de travail". 


La jeune femme de 33 ans poursuit : "nous sommes conditionnées à croire que si nous l'ouvrons trop, nos moyens de subsistance seront menacés, que défendre notre cause mènera à notre perte. Nous ne voulons pas être jetées du bac à sable parce que nous sommes des 'connasses'. Alors, nous compromettons notre intégrité pour maintenir le statu quo en espérant que le changement arrivera".

"Je me suis persuadée que pour réussir en tant que femme dans cette industrie, je devais jouer selon les règles de ce club de garçons."Mila Kunis

La comédienne américaine cite une récente étude de l'Association américaine des femmes universitaires qui montre que les salaires ne seront pas égaux entre les hommes et les femmes avant 136 ans. "Les choses changent trop lentement, pour mes amies, mes paires et même mes enfants". 


Mila Kunis, enceinte de son deuxième enfant, détaille comment, tout au long de sa carrière, elle a été ignorée, insultée, sous-payée... Longtemps, elle a cherché des excuses à ce type d'agissements : "j'accordais à ces gens le bénéfice du doute". "Je me suis persuadée que pour réussir en tant que femme dans cette industrie, je devais jouer selon les règles de ce club de garçons". Aujourd'hui Mila Kunis réalise que c'était "des conneries". "Et pire, j'étais complice en autorisant que ces choses se produisent". 


Désormais, la comédienne, à l'affiche de Bad Moms cette année, est bien décidée à s'élever contre ces comportements sexistes. Grâce à sa voix, elle espère "que les femmes se sentiront moins seules et trouveront la force de réagir". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter