Miley Cyrus : la chanteuse s'emporte après avoir été embrassée de force par un homme

People
DirectLCI
COLÈRE - En Europe pour la promotion de son nouvel album, Miley Cyrus a été victime d'un soi-disant fan qui l'a violemment attrapée par le cou avant de l'embrasser sur la joue à la sortie de son hôtel à Barcelone. Une scène vivement commentée sur les réseaux sociaux, qui a également entraîné une vive réaction de la jeune femme.

Les admirateurs de Miley Cyrus refusent de le qualifier de fan. Lui qui a pris la liberté de s'approcher d'un peu trop près de la chanteuse, qui n'avait rien demandé. Et n'a surtout rien vu venir. Au milieu de la foule rassemblée devant l'hôtel de la jeune femme à Barcelone le week-nd dernier, un homme l'a attrapée par le cou avant de l'embrasser de force sur la joue. On la voit se défaire de la situation d'un coup d'épaule et poursuivre sa route jusqu'à sa voiture. Son mari Liam Hemsworth, lui, marchait devant et n'a rien vu.


L'histoire aurait pu s'arrêter là si la scène n'avait pas été filmée par la centaine de smartphones présents et partagée sur les réseaux sociaux, où elle a donné lieu à diverses interprétations. Aux Etats-Unis, des journaux télévisés et des talk-shows ont même rebondi sur les attaques en ligne dont a été victime la chanteuse.

Car oui, en juin 2019 encore, certains se permettent de penser que si une femme est embrassée de force, c'est parce qu'elle l'a bien cherché. La notion de consentement n'est visiblement pas arrivée aux oreilles de tout le monde. "Avec la manière dont elle était habillée, elle ne demandait que ça", aurait écrit un internaute selon des propos que rapporte Sara Gilbert, co-animatrice de "The View" dans une vidéo que Miley Cyrus a publié trois jours après les faits. De quoi entraîner chez la comédienne à l'affiche de la nouvelle saison de "Black Mirror" une réponse adéquate et pleine d'intelligence.

Elle peut être nue mais elle ne peut pas être agrippée sans son consentement"Miley Cyrus

"Elle peut porter ce qu'elle veut. Elle peut être vierge. Elle peut coucher avec cinq personnes différentes. Elle peut être avec son mari. Elle peut être avec sa petite amie. Elle peut être nue. Elle ne peut pas être agrippée sans son consentement", a écrit Miley Cyrus sur Twitter mardi 4 juin, utilisant le hashtag #DontFuckWithMyFreedom, "ne déconnez pas avec ma liberté". 

Un message qu'elle diffuse également sur un pull dessiné en collaboration avec Marc Jacobs et qui sera vendu au profit du planning familial américain. Miley Cyrus fait partie des millions de jeunes femmes aux Etats-Unis qui se battent pour que le droit à l'avortement reste inchangé, alors que plusieurs Etats dont l'Alabama viennent de voter des lois de plus en plus répressives sur le sujet. Faisant de l'Amérique de Trump un pays de plus en plus proche de la dystopie de la série "The Handmaid's Tale".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter