Miss France 2020 attaquée sur les réseaux sociaux : le CRAN porte plainte "pour propos racistes"

Miss France 2020 attaquée sur les réseaux sociaux : le CRAN porte plainte "pour propos racistes"
People

Toute L'info sur

Clémence Botino, Miss Guadeloupe devient Miss France 2020

STOP - Le Conseil représentatif des associations noires a décidé de porter l'action en justice après la publication de nombreux tweets racistes visant la Guadeloupéenne Clémence Botino, couronnée le 14 décembre à Marseille.

Ils ont choisi de ne rien laisser passer. Le Conseil représentatif des associations noires a "porté plainte pour propos racistes" auprès du parquet de Paris après la vague d'attaques menées par certains internautes sur les réseaux sociaux à l'encontre de Clémence Botino, Mis France 2020. 

La jeune Guadeloupéenne de 22 ans est devenue la cible de certains utilisateurs de Twitter depuis son élection le 14 décembre à Marseille. Le CRAN dénonce également les tweets racistes qui ont visé Evelyne de Larichaudy, originaire de l'île de la Réunion, le soir où elle est devenue Miss Ile-de-France.

C'est d'une violence inouïe, c'est indéniable- Corinne Coman, ancienne Miss Guadeloupe et Miss France 2003

"Il faut que ces propos soient sanctionnés, ils sont totalement inacceptables", a affirmé auprès de l'AFP le président de l'association antiraciste, Ghyslain Vedeux. Il a également dénoncé le silence du gouvernement et "l'inefficacité" de la plateforme Pharos, mise en place pour lutter contre la haine en ligne. "Il n'y a eu aucune réaction des autorités, ni du gouvernement, ni même de Marlène Schiappa, qui est d'habitude la première à monter au créneau", s'est-il étonné à propos de l'absence de réaction de la secrétaire d'État chargée de la lutte contre les discriminations.

Lire aussi

La Guyanaise Alicia Aylies avait elle aussi été victime des mêmes attaques racistes lors de son couronnement fin 2016. "C'est d'une violence inouïe, c'est indéniable", avait réagi auprès d'Outre-mer 1ere Corinne Coman, la précédente Miss Guadeloupe devenue Miss France 2003, quelques heures après le sacre de Clémence Botino. "Après, ce n'est pas un phénomène nouveau parce que ça ne touche pas que les Miss mais également les artistes, les politiques", avait-elle commenté. Vaimalama Chaves, Miss France 2019, avait, elle, rappelé que "la France est aussi plurielle que le nombre d'ethnies qui la compose". "Une France multiculturelle aux couleurs de l'arc-en-ciel. Le respect est essentiel, soyons solidaires", avait-elle écrit sur Twitter. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent