Spécialiste en autodéfense, elle veut "aider les femmes à surmonter leurs peurs" : qui est Miss Univers 2017 ?

DirectLCI
ZOOM – La Sud-Africaine Demi-Leigh Nel-Peters est devenue dimanche la 66e Miss Univers de l'histoire, succédant à la Française Iris Mittenaere. En début d'année, cette diplômée en gestion des affaires a réchappé à un car-jacking grâce à sa pratique assidue de l'autodéfense. Explications.

Le règne de la Française Iris Mittenaere s’achève… le sien commence désormais ! La Sud-Africaine Demi-Leigh Nel-Peters, 22 ans, est devenue dimanche soir la 66e Miss Univers de l’histoire, à l’issue d’une élection spectaculaire qui a eu lieu à Las Vegas. Cette fille d’un entrepreneur et d’une décoratrice d’intérieur, diplômée en gestion des affaires, est seulement la deuxième représentante de son pays à l’emporter après Margaret Gardiner, en 1978. Au lendemain de la Journée internationale contre les violences faites aux femmes, son parcours personnel fait écho de manière surprenante à l'actualité.


En septembre dernier, elle a en effet participé à une grande campagne nationale de sensibilisation à la pratique de l’autodéfense. En connaissance de cause… Grâce aux cours qu’elle suit de longue date, elle a réchappé en début d’année à un car-jacking qui aurait pu lui être fatal. Pour se défendre, elle a frappé à la gorge son agresseur armé d’un revolver, l’obligeant à prendre la fuite. "C’était une expérience horrible, mais j’ai su gérer la situation de la meilleure façon possible grâce à une formation qui permet d’affronter les prises d’otage, les cambriolages, mais aussi les relations toxiques et abusives", expliquait-elle dans une interview à la presse sud-africaine, cet été.

Miss Univers est une femme qui a surmonté de nombreuses peurs et elle est capable d’aider d’autres femmes à en faire de mêmeDemi-Leigh Nel-Peters

Une expérience qui explique sans doute sa réaction lorsque l'humoriste Steve Harvey, le présentateur de la soirée, l’a interrogée sur la qualité dont elle était la plus fière. Et sur la façon dont elle comptait l’employer en cas de victoire. "En tant que Miss Univers, vous devez avoir confiance en vous", a-t-elle répondu sans hésiter. "Miss Univers est une femme qui a surmonté de nombreuses peurs et elle est capable d’aider d’autres femmes à en faire de même. C’est une femme à qui on peut tout demander et je pense que c’est exactement ce que je suis."


Lors de son intervention sur scène, dimanche soir, elle s’est par ailleurs faite l’avocate de l’égalité salariale entre les hommes et les femmes. "Dans certaines entreprises, les femmes gagnent 25% de moins que les hommes pour le même travail et le même nombre d’heures. Je crois que ce n’est pas juste", a-t-elle déclaré, peu avant un sacre qu’elle a dédié à Franje, sa demi-sœur handicapée de 10 ans. "C’est la personne qui me motive le plus dans la vie", assure Demi-Leigh, "et en plus elle a les plus beaux cils dont une fille puisse rêver".

Seule ombre au tableau : la polémique, née en juillet dernier lors d’une visite de la jeune femme dans un orphelinat de Soweto. Demi-Leigh Nel-Peters avait été critiquée par de nombreux internautes pour avoir enfilé des gants en latex avant de donner à manger aux enfants noirs de l’établissement. "Il s'agissait simplement de protéger les enfants du risque de nourriture contaminée", avait réagi une porte-parole de l’orphelinat. A l'époque, elle avait été contrainte de présenter ses excuses sur Twitter. Ce qui ne l’a pas empêchée de devenir l’une des personnalités les plus populaires du pays sur le net, avec déjà plus de 320 000 abonnés à sa page Instagram

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter