Mode : une mannequin noire refait les grandes campagnes pour dénoncer le manque de diversité

People
DirectLCI
COUP DE GUEULE – Puisque des images valent parfois mieux que des mots, Deddeh Howard a choisi de se mettre en scène à la place de Gisele Bündchen, Kendall Jenner ou encore Linda Evangelista. Son projet, baptisé "Black mirror", est rapidement devenu viral.

"Black mirror". Un nom qui évoque une série à succès pour beaucoup. Mais depuis plusieurs jours, il évoque surtout un projet qui vient mettre à mal les choix faits par l'industrie de la mode. "Il est temps d'avoir plus de diversité, il est temps que des mannequins de toutes les races soient vues", écrit Deddeh Howard en préambule d'un article posté la semaine dernière sur son blog, Secret of DD. "Nous sommes bombardés tous les jours par des publicités, des affiches et des spots télé qui essaient de nous inciter à acheter les produits qui arrivent sur le marché. Mais ce qui m'a toujours dérangée quand on regarde ces images incroyables, c'est que vous y voyez très rarement une femme noire", ajoute-t-elle.

Mannequin née au Liberia, elle s'est associée au photographe Raffael Dickreuter pour rejouer les grandes campagnes publicitaires et alerter sur le manque de diversité. Objectif : "que ce projet puisse amener à nouveau l'attention sur le côté positif des noirs", bien trop souvent médiatisés pour avoir été sous-représentés aux Oscars ou pour être ciblés par la police, regrette-t-elle. Sous ce plaidoyer, une série de photos dans lequels elle se met à la place de Linda Evangelista pour Chanel, de Kendall Jenner pour Calvin Klein,  de Gigi Hadid pour Guess ou encore de Gisele Bündchen pour Vivara. Un coup de gueule depuis relayé sur les réseaux sociaux et bon nombre de médias dans le monde.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter