Mort d'Annie Cordy : la Belgique pleure "une de ses plus pétillantes ambassadrices"

Pour toute une génération, elle était "Tata Yoyo" ou "La bonne du curé". A 92 ans, la chanteuse Annie Cordy est décédée, après une carrière entre music-hall, chansons rigolotes et cinéma, portée par l'envie d'amuser avant tout.  La chanteuse et comédienne belge s'est éteinte vendredi à Vallauris (Alpes-Maritimes),
People

DISPARITION - De nombreuses personnalités belges ont rendu hommage à Annie Cordy, décédée ce vendredi 4 septembre à l'âge de 92 ans.

La Belgique pleure son ambassadrice. L'artiste belge Annie Cordy est décédée ce vendredi 4 septembre à l'âge de 92 ans. De son vrai nom Léonie Cooreman, la célèbre interprète de Tata Yoyo et de La bonne du curé est décédée à Vallauris (Alpes-Maritimes).

 

La Première ministre belge Sophie Wilmès a salué une incarnation de la "belgitude", mêlant humour et modestie, une réaction à l'unisson de tout un pays rendant hommage à l'une de ses plus célèbres ambassadrices. "Annie Cordy était une artiste accomplie dont l’humour et la joie de vivre représentaient si bien cette 'belgitude' que l’on aime tant", a réagi dans un tweet la dirigeante libérale francophone. "Elle a conquis le cœur de nombreuses générations" et "nous manquera terriblement", a ajouté Sophie Wilmès.

Lire aussi

"Annie Cordy, c'est la Belgique joyeuse, élégante et rassembleuse. Une très grande dame nous quitte, elle qui a illuminé durant des décennies le cœur de tous les belges", a indiqué pour sa part Frédéric Daerden, le Vice-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ministre du Budget, de la Fonction publique et de l'Égalité des Chances. 

Les anciens Premiers ministres Elio di Rupo (2011-2014) et Charles Michel (2014-2019) ont également salué sa mémoire dans la soirée, sur Twitter. Le second, devenu fin 2019 président du Conseil européen, a souligné "sa joie de vivre pétillante" et sa "bonne humeur contagieuse". 

"L’énergie et la joie de vivre d’Annie Cordy nous semblaient immortelles... Bruxelles perd ce soir une de ses plus pétillantes ambassadrices. Ciao Tata Yoyo !", a lancé de son côté la ministre bruxelloise Nawal Ben Hamou.

Dans une de ses dernières apparitions publiques dans la capitale belge, Annie Cordy avait participé en juillet 2018 à l'inauguration d'un parc à son nom dans la commune bruxelloise de Laeken, où elle était née.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent