"Elle a été super courageuse" : la fille d'Ariane raconte le combat de sa mère contre le cancer

People

CONFIDENCES - Éléonore Sarrazin, comédienne dans "Plus belle la vie", revient dans "Le Parisien" sur les derniers mois acharnés de sa mère, qui s'est éteinte mardi 3 septembre après s'être "battue comme une lionne" contre la maladie. "Elle est partie entourée d'énormément d'amour", insiste-t-elle.

Les téléspectateurs de France 3 la connaissent comme Sabrina, l'une des héroïnes de "Plus belle la vie". Mais en privé, Éléonore Sarrazin est avant tout la fille d'Ariane Carletti, la figure de "Récré A2" et du "Club Dorothée" qui a succombé à un cancer mardi 3 septembre. C'est elle, accompagnée de son frère Tristan et de son oncle Denis, qui ont annoncé la disparition de l'animatrice dans un communiqué. Sur Instagram, la jeune femme a posté une simple photo noire pour rendre hommage à sa mère.

Elle a pris la parole dans Le Parisien, expliquant qu'"encore lundi, elle nous parlait de ce qu'elle désirait manger et quelles vacances elle aimerait organiser". L'ancienne idole des enfants luttait contre un cancer depuis presque vint ans. Un combat marqué par plusieurs rechutes, comme l'écrit le quotidien. 

Rosa, son oncologue, a suivi maman jusqu'au bout avec une énergie intarissable- Éléonore Sarrazin

"Rosa, son oncologue, a suivi maman jusqu'au bout avec une énergie intarissable", raconte Éléonore Sarrazin, qui loue la force de sa mère. "Elle s'est battue comme une lionne. Elle a été super courageuse. Ma mère a affronté des montagnes qui étaient énormes. Elle les a gravies les unes après les autres. C'est juste que la dernière était un peu trop rude", dit-elle. D'un naturel discret, Ariane ne parlait pas de sa maladie avec ses enfants. "Parce qu'il y avait de la coquetterie de sa part. Elle ne voulait pas qu'on s'inquiète", détaille-t-elle. Elle raconte que sa mère "s'était un peu repliée" ces derniers temps. "Elle n'a jamais voulu mentir aux gens non plus, ni être malhonnête", ajoute-t-elle.

Lire aussi

Quand on était petits, on ne comprenait pas pourquoi les gens venaient nous parler. Elle nous a toujours dit qu'il fallait être gentil avec eux (...). Elle leur appartient à eux aussi- Éléonore Sarrazin

Cette franchise, Ariane l'a conservée avec ses fidèles téléspectateurs même plus de 20 ans après l'arrêt de l'émission. "Elle a toujours mis un point d'honneur à répondre à son courrier. Elle avait un respect immense pour les gens qui regardaient ce programme. Elle avait vraiment en vie de leur apporter de la joie", souligne Éléonore Sarrazin. Elle se souvient de ces instants, alors qu'elle était enfant, où des admirateurs de sa mère venaient les arrêter dans la rue. "Quand on était petits, on ne comprenait pas pourquoi les gens venaient nous parler. Elle nous a toujours dit qu'il fallait être gentil avec eux (...). Elle leur appartient à eux aussi", reconnaît-elle. L'annonce de la mort d'Ariane a provoqué une grande vague d'émotion sur les réseaux sociaux.

Voir aussi

Ariane "faisait confiance aux gens sans distinction entre les personnalités du showbiz et les autres (...). Elle croyait sincèrement en la bonté des gens, qu'elle essayait de faire ressortir. C'était quelqu'un d'extraordinaire", commente sa fille. Membre du jury du cours Florent à Paris "quand elle avait l'énergie de se déplacer", l'ancienne animatrice et comédienne n'a eu de cesse d'encourager Eléonore Sarrazin dans la voie artistique. "Elle m'a toujours laissé faire mes choix, ce n'est pas donné à tous les gens qui deviennent artistes d'avoir des parents qui les soutiennent. Elle m'a toujours dit que ce  monde là, ce n'était pas que les paillettes et qu'il y avait beaucoup de travail", insiste-t-elle. Collaboratrice dans la société de Jean-Luc Azoulay, qui produisait le "Club Dorothée" et les sitcoms comme "Hélène et les garçons", sa mère "voulait faire travailler les gens qui travaillent bien et donner le sourire à ceux qui en manquent." Un sourire qui s'est quelque peu effacé un mercredi de septembre...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter