Black Lives Matter : Yannick Noah regrette le silence des sportifs blancs

Black Lives Matter : Yannick Noah regrette le silence des sportifs blancs
People

RÉACTION - L'ancien tennisman Yannick Noah a réagi ce dimanche au mouvement Black Lives Matter, déplorant "le silence" des sportifs blancs au coeur des rassemblements qui se multiplient aux quatre coins du monde.

Yannick Noah regrette "le silence" des sportifs blancs. Interrogé sur France 2 ce dimanche, au moment où les rassemblements se multiplier après la mort de George Floyd aux Etats-Unis, l'ancien tennisman s'est exprimé sur les prises de position de ses compatriotes sportifs Gaël Monfils, Jo-Wilfried Tsonga ou Kylian Mbappé sur la vague de manifestations visant à dénoncer les discriminations à l'encontre des Américains noirs outre-Atlantique, et contre les violences policières en Hexagone. 

"C'est bien que les jeunes s'en occupent mais moi ce qui me gêne c'est que ce sont tous des métis ou des noirs", a estimé l'ex-vainqueur de Roland-Garros, qui vient de fêter ses 60 ans. "Ce qui me rassure en tant que métis, c'est qu'assez rapidement on parle d'injustice. Oui, c'est un noir, ça arrive depuis toujours, mais là tout d'un coup, il y a aussi les jeunes blancs, une jeune génération qui réalise qu'il s'agit de leur avenir à eux, ils ne veulent pas vivre dans ce monde-là."

"Il s'agit de leur avenir à eux"

Papa de cinq enfants issus de trois unions, Yannick Noah, d'origine camerounaise et française, a évoqué le métissage de sa famille. "Leur silence me gêne, ça va plus loin que ça, a-t-il ajouté. Ce qui me rassure en tant que métis, c'est qu'assez rapidement on parle d'injustice. Oui, c'est un noir, ça arrive depuis toujours, mais là tout d'un coup, il y a aussi les jeunes blancs, une jeune génération qui réalise qu'il s'agit de leur avenir à eux, ils ne veulent pas vivre dans ce monde-là."

En vidéo

Mort de George Floyd : les manifestations continuent aux États-Unis

Plusieurs milliers de personnes s'étaient rassemblées samedi après-midi dans deux endroits de la capitale pour rendre hommage à George Floyd et dénoncer les violences policières en France, malgré des interdictions préfectorales. D'autres rassemblements antiracistes se tenaient ailleurs en France en mémoire de cet Afro-américain dont la mort le 25 mai aux mains de la police a soulevé une vague d'indignation mondiale.

Lire aussi

Mardi 2 juin, un premier rassemblement contre les violences policières avait réuni à Paris plus de 20.000 personnes à l'appel de la famille d'Adama Traoré,  jeune homme mort en 2016 après son interpellation dans le Val-d'Oise.

Toute l'info sur

Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

Retrouvez ici les dernières informations sur la mort de George Floyd.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent