Mort de Johnny Hallyday : entre humour et tristesse, quand la toile rend hommage à l'icône immortelle

ÉMOTION - Instagram, Twitter, Facebook... Les internautes n'ont pas hésité à partager sur la toile leur tristesse après l'annonce du décès du "héros français". LCI fait le point sur ce raz-de-marée émotionnel.

Il faisait bon de se balader tard sur la toile pour admirer tous les hommages rendus à Johnny Hallyday depuis l'annonce de sa mort, mercredi 6 décembre. Les internautes partageaient leur tristesse après que "L'idole des jeunes", aux dizaines de tubes et plus de 100 millions de disques vendus, soit décédé à 74 ans, des suites d'un cancer des poumons dans la nuit de mardi à mercredi dans sa maison de Marnes-la-Coquette, près de Paris. 


Sur Instagram, les vidéos de fans chantant ses chansons envahissaient le réseau social comme avec ces jeunes femmes entonnant "Que je t'aime" en rentrant du boulot.  Une adolescente tard le soir dans sa chambre, devant sa webcam sur les paroles de "Sang pour sang".  Vous en voulez encore ? Un chef cuisinier français, expatrier aux États-Unis qui essaie d'expliquer l'amour des Français pour Johnny avec "Je te promets" ou bien en Algérie dans un bar avec ce jeune homme qui chante "Petite Marie". 

En vidéo

VIDÉO - La presse rend hommage à Johnny Hallyday

Dans l'après-midi de mercredi, c'était au tour de la RATP de saluer l'homme aux mille chansons. La station Duroc s'était transformée en "Durock Johnny" tandis que sur les quais de la ligne 10, les chansons passaient en boucle. Métro République, c'était au tour d'un jeune homme de faire arrêter les usagers au son de "Que je t'aime". 


Sur Twitter, on apprenait qu'à Limoges, que sur le marché de Noël, la mairie avait décidé de diffuser les chansons de Johnny pour accompagner les visiteurs. La ville de Poissy, elle avait mis les drapeaux en berne sur le fronton de l'hôtel de ville avec une pancarte représentant la star nationale et avec la mention "Vivre pour le meilleur". 

"Que je nem... Que je nem"

Les commerçants étaient aussi au rendez-vous comme avec l'exemple de ce restaurateur à Arras. Raphaël, cuisinier au "RDV" avait transformé sa carte vers 11h après l'annonce du décès de "L'idole des jeunes" en "Toute la cuisine que j’aime, hommage à Johnny". Sur twitter, la carte a été de nombreuse fois partagée. 


 Au menu, on pouvait voir : "J’oublierai thon nom", "Les porcs du pénitencier", "Diego derrière les bars ô !", "Que je nem que je nem", "Joue pas de Wok’n rôle pour moi" ou encore "Requiem pour un foie". Pendant le déjeuner, les plats étaient bien sur servis avec du Johnny en fond sonore comme le précise nos confrères de Nord Éclair. La carte devrait encore rester à l'affiche pendant une semaine...

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Johnny Hallyday : la mort d'un géant

Plus d'articles

Sur le même sujet