Mort de Johnny Hallyday : le père Alain de la Morandais fait des révélations sur la dernière nuit du chanteur

People
DirectLCI
TRISTESSE – Très marqué par la disparition de Johnny Hallyday, le père Alain de la Morandais raconte dans ses mémoires la dernière nuit du rockeur, disparu dans en décembre 2017. Appelé en urgence au chevet de l'artiste, il se souvient de la confusion qui régnait ce soir-là.

C'est lui qui a donné l'extrême onction à Johnny Hallyday. Dans "Jouer le jeu avant la dernière partie" qui sort ce jeudi 14 mars, le père Alain de la Morandais revient sur la dernière nuit de Johnny Hallyday. Appelé en urgence dans la nuit du 5 au 6 décembre, il confie dans son ouvrage qu'il a été très marqué par le départ du rockeur. "Nuit du 6 décembre 2017. Il est 2 heures du mat', je suis encore réveillé lorsque le téléphone sonne. Le Pr Khayat m'annonce la mort de Johnny et me demande de venir à la maison du chanteur", explique le prêtre.


Il arrive à Marnes-la-Coquette et retrouve Laeticia Hallyday complètement effondrée, "comme une feuille d’automne toute tremblante", avant de rejoindre la dépouille de Johnny. "Dans sa chambre, le gisant est couché, la tête bandée, menton relevé comme un Christ de Mantegna. Des femmes veillent. Elles se retirent et je me mets à genoux, recueilli. Le manager est là, silencieux, larmes aux yeux. Après le silence, je célèbre les onctions, en expliquant à mon veilleur la signification du rite", détaille Alain de la Morandais.

Après la mort de Johnny, Laeticia ne lui donne plus de nouvelles

Laeticia Hallyday aborde ensuite avec lui le sujet des funérailles du chanteur. "Laeticia me dit : 'Il souhaitait être enterré à Saint-Barth… mais on va faire quelque chose avant à Paris. Il faut nous aider', raconte-t-il. Le prêtre lui suggère l'Eglise Saint Eustache ou Bercy. "On va faire une réunion pour organiser tout cela. J'ai fait un communiqué et prévenu l'Elysée. Je vous rappelle dans la journée", lui rétorque la veuve de Johnny.


Mais les choses ne se passent pas comme prévu : Laetitia ne lui donne plus de nouvelles. "Carl, chauffeur et garde du corps de Johnny, en me raccompagnant à mon taxi à la sortie de la résidence Hallyday, m'avait promis de me rappeler. Rien. Des rumeurs des médias me rapportent un projet d'enterrement à Notre-Dame-de-Paris, puis à la Madeleine. Samedi. Je me décide à l'appeler : propos confus et un peu contradictoires, gênés… 'Je vais aux nouvelles auprès de la patronne et vous rappelle. Peut-être tard dans la nuit'", poursuit l'homme d'église qui apprend que l'hommage national se tiendra à l'Eglise de la Madeleine et que Johnny sera enterré à Saint Bartélémy. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter