Jacques de Bascher, le grand amour de Karl Lagerfeld

People
LOVE STORY - Amant de Yves Saint Laurent et ennemi de Pierre Bergé, Jacques de Bascher a vécu une longue histoire d'amour fou avec Karl Lagerfeld. Ils restèrent ensemble 18 ans, jusqu'à ce que le dandy, fascinant, soit emporté par la maladie en 1989.

Jacques de Bascher était beau-bizarre. Dans les années 70, tout-Paris était à ses pieds. Sulfureux, le dandy à la moustache proustienne brûlait celles et ceux qui s'approchaient trop près de lui. Objet des passions, il a flambé les génies. Briseur d'amitié entre Yves Saint Laurent et Karl Lagerfeld, il a été l'amant sadique du premier - certains ont pu le voir au cinéma sous les traits de Louis Garrel dans le film Saint Laurent et de Xavier Lafitte dans Yves Saint Laurent- et, surtout, l'amour fou du second. 


Dans la biographie Jacques de Bascher, dandy de l'ombre (éditions Séguier), Marie Ottavi, journaliste à Libération, écrit qu'il a évolué pendant 15 ans "comme un serpent dans l'herbe entre les jardins des Tuileries, les cinq-étoiles, les backrooms, Le Palace, la rue Sainte-Anne, le château de sa famille et les grandes fêtes du milieu de la mode" avant que le créateur ne pose ses yeux sur lui, en 1973. Jacques de Bascher avait alors 22 ans, écumant ses nuits d'ivresse d'un club à l'autre. Un foudroiement. 


L'année suivante, Yves Saint Laurent tombe dans les rets du dandy avide de débauche et de décadence, il tutoiera les enfers. Pierre Bergé devient l'ennemi juré du démon. Brosseur ascétique, Karl Lagerfeld ne suivra pas, lui, Jacques De Bascher dans cette spirale infernale. Le couturier ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas. Tout l'inverse de De Bascher, bouffi de dépendances (la drogue, les rapports SM, l'alcool). N'empêche, ils resteront ensemble près de deux décennies.

Un couple opposé, lié jusqu'à la mort

Jacques de Bascher est resté en couple avec Karl Lagerfield pendant 18 ans.... sans jamais partager le même appartement, sans jamais n'avoir aucun contact physique. Une passion sentimentale et non physique que le couturier expliquait en ces termes à Marie Ottavi dans la biographie, Jacques de Bascher, dandy de l'ombre : "J'ai infiniment aimé ce garçon, mais je n'avais aucun contact physique avec lui. Bien sûr, j'ai été séduit par son charme physique. Je suis un puritain total mais je trouvais les aventures de Jacques amusantes (...) Dans Proust, il y a Swann qui vit avec Odette et lui tombe amoureux de quelqu’un qui n’est pas de son genre, voilà mon histoire. Cela n’empêchait pas une affection réelle, profonde et définitive avec Jacques."


L'idylle repose sur la magie de l'oxymore, l'attirance des contraires, le jour et la nuit. Ils sont à l'opposé l'un de l'autre, jusque dans le rapport à la solitude, aux autres : "Nous ne pouvions pas être plus éloignés. Je suis calviniste envers moi-même et totalement indulgent envers les autres." Karl Lagerfeld fut, sans nul doute, la seule histoire d'amour de Jacques de Bascher. Et Jacques de Bascher fut la plus grande histoire d'amour de Karl Lagerfeld. Le couturier était resté aux côtés de son homme jusqu'à sa mort à l'âge de 38 ans le 3 septembre 1989 des suites du sida à l'hôpital de Garches. Il avait installé un lit d'appoint dans sa chambre d'hôpital pour rester auprès de lui, assistant alors à la beauté finissante des choses. Un an après, Lagerfield avait acheté une maison près de Hambourg qu'il nommera "Villa Jako" en sa mémoire. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La mort de Karl Lagerfeld

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter