Mort de Nipsey Hussle : l'hommage au rappeur vire au drame, un suspect du meurtre recherché

People
INCIDENT - Plusieurs centaines de personnes se sont réunies lundi soir à Los Angeles devant la boutique où le rappeur Nipsey Hussle avait été abattu la veille. Un hommage qui a tourné court en raison d’un mouvement de foule qui a fait de nombreux blessés. Dans le même temps, la police a lancé un avis de recherche à l'encontre d'un homme de 29 ans dans l'enquête sur le meurtre de l'artiste.

Vent de panique ce lundi soir dans le quartier de Hyde Park, à Los Angeles. Plusieurs centaines de personnes s’étaient donné rendez-vous, ce lundi, devant The Marathon Clothing, la boutique où s’est déroulée la fusillade qui a entraîné dimanche la mort du rappeur Nipsey Hussle, 33 ans, propriétaire des lieux.


Pour une raison encore inexpliquée – la police a démenti les rumeurs de coup de feu –, une bousculade s’est déclenchée alors que les fans de l’artiste se recueillaient en silence. Un mouvement de foule qui a nécessité l'intervention des forces de l'ordre pour ramener le calme dans ce quartier du sud de Los Angeles. Des images spectaculaires immortalisées par les caméras de télévision et les réseaux sociaux.

D’après un bilan provisoire, douze personnes ont dû être prises en charge par les pompiers sur les lieux, tandis que deux autres, grièvement blessées, ont été transportées vers un hôpital de la ville, l’une d’entre elles ayant été renversée par un véhicule.


Sur le front de l’enquête, la police de Los Angeles a lancé ce lundi un avis de recherche à l’encontre de Eric Holder, un homme de 29 ans, principal suspect du meurtre du rappeur. D'après les médias américains, Nipsey Hussle aurait été prévenu par son entourage, quelques jours plus tôt, qu'il faisait l'objet d'un projet d'assassinat.

Depuis l’annonce du drame, de nombreuses stars américaines ont exprimé leur émotion : Rihanna, Snoop Dogg, Pharrel Williams, le basketteur Lebron James ou encore la réalisatrice Ava Duvernay. De son côté, la police de Los Angeles a révélé dimanche que le rappeur, père de deux enfants, devait prochainement être associé à un programme de lutte contre la violence dans les quartiers chauds.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter