Mort de Quino, le créateur du mythique personnage de BD Mafalda

Mort de Quino, le créateur du mythique personnage de BD Mafalda
People

DISPARITION - Le dessinateur argentin Joaquin Salvador Lavado, dit Quino, est décédé à l’âge de 88 ans. Il était le papa du célébre personnage de bande-dessinée Mafalda.

Avec sa tignasse brune, son attrait pour la politique et son sale caractère, elle a marqué des générations de lecteurs de bande-dessinée. Le personnage de Mafalda a perdu son créateur, le dessinateur argentin Joaquin Salvador Lavador, dit Quino, décédé à l’âge de 88 ans, annonce son éditeur, Daniel Divinsky. "Quino est mort. Toutes les bonnes personnes du pays et du monde entier le pleureront", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Un personnage qui questionnait son époque

Publiée de 1964 à 1973, la bande-dessinée Mafalda a fait l’objet de 12 tomes, parus en France aux éditions Glénat. Avec un humour subtil, le personnage s'interrogeait sur les dysfonctionnements du monde et interpellait ses parents, un agent d'assurances et une femme au foyer, sur les problèmes économiques et sociaux, les inégalités, l'injustice, la corruption, la guerre, l'environnement.

Mafalda avait initialement été créée pour une campagne publicitaire de matériel électroménager, mais le projet n'a pas abouti et il faudra attendre le 29 septembre 1964 pour qu'elle apparaisse dans l'hebdomadaire Primera Plana. Elle est ensuite publiée dans le quotidien El Mundo, jusqu'au 25 juin 1973. L'Argentine est alors gouvernée par les militaires.

Une icône de la contestation en Argentine

Les réflexions de la fillette de classe moyenne qui remet en cause la polarisation est/ouest du temps de l'Union soviétique reflètent l'anticonformisme de l'auteur, qui a vécu en exil à Milan, pendant la dictature militaire qui a ensanglanté l'Argentine, de 1976 à 1983. "Arrêtez le monde, je veux descendre" et "Encore de la soupe ?" sont parmi les phrases les plus célèbres prononcées par Mafalda. "Le problème de la famille humaine, c'est que tout le monde veut être le père", disait-elle aussi.

Quino a dessiné Mafalda pendant près de 10 ans, avant de se lasser et de se consacrer à d'autres bandes dessinées, qui sont restées dans l'ombre de la fillette rebelle. A Buenos Aires, dans le quartier de San Telmo, une sculpture de Mafalda dans une inhabituelle robe verte, fixée à un banc, est un des monuments les plus visités de la capitale argentine.

En 2009, Mafalda avait fait son retour pour se dresser contre Silvio Berlusconi, en double page du quotidien italien La Repubblica. "Je ne suis pas à votre disposition", lui avait fait dire Quino pour protester contre l'image des femmes véhiculée par le président du conseil italien.

Quino avait rendu hommage à Charlie

Proche du dessinateur français George Wolinski, Quino avait participé à un hommage aux victimes de Charlie Hebdo, au Musée de l'humour de Buenos Aires, quelques jours après l'attentat qui avait frappé l'hebdomadaire satirique français. Ce jour-là, il avait estimé que Mafalda aurait ressenti une "terrible peine".

"Il y a des gens qui se sentent offensés quand on fait des blagues sur quelque chose de très sérieux pour eux. J'ai moi-même fait des dessins sur la religion qui ont beaucoup énervé. Certains ont des sensibilités exagérées", avait déclaré Quino. Très aimé en France, le créateur de Mafalda avait reçu les insignes d'officier de la Légion d'honneur des mains de l'ambassadeur de France en Argentine, lors du Salon du Livre de Paris en 2014.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

EN DIRECT - Covid-19 : "Cette vague sera beaucoup plus dévastatrice pour les hôpitaux"

Reconfinement : ce que l'on sait des pistes envisagées par l'exécutif

Les écoles et les collèges vont-ils rester ouverts en cas de reconfinement ?

REPLAY - Didier Raoult sur LCI : "Je ne suis pas Nostradamus"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent