Mort du chanteur ivoirien DJ Arafat, star du coupé-décalé, à l'âge de 33 ans

People
DISPARITION - Le chanteur ivoirien DJ Arafat, star du coupé-décalé, est mort ce lundi des suites d'un accident de la circulation survenu dans la nuit, a annoncé la Radio-Télévision publique ivoirienne.

L'artiste ivoirien Ange Didier Huon - alias DJ Arafat - est mort à l'âge de 33 ans à la suite de ses blessures dans une clinique d'Abidjan, selon plusieurs sources officielles ivoiriennes dont la radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI). Un accident de la circulation qui s'est produit dans la nuit de dimanche 11 août à lundi 12 août est à l'origine de la tragédie. 


Selon des messages et des photos qui circulent sur les réseaux sociaux, la figure emblématique du mouvement coupé-décalé pilotait une moto lorsqu'il a percuté une voiture dans la nuit. Le ministre ivoirien de la Culture Maurice Kouakou Bandaman "présente ses condoléances à la famille et aux mélomanes", et des dispositions seront prises pour "un hommage à l'artiste", selon un communiqué diffusé par la RTI.

Né le 26 janvier 1986, DJ Arafat alias Ange Didier Huon a connu une enfance difficile qui le fait sombrer dans l’alcool et le banditisme. Il a choisi ce nom de scène en référence au surnom que ses amis libanais lui attribuait - une référence à Yasser Arafat, l'ancien président de l'Autorité palestinienne inspirant.

En 2003, aux prémices du mouvement coupé-décalé, il sort son titre "Hommage à Jonathan" suivi d’un premier album, "Goudron Noir". En 2016 et en 2017, il est désigné "meilleur artiste de l'année" aux Awards du coupé-décalé. Peu de temps avant le drame, cet amoureux de la vitesse venait de sortir son dernier single "Moto Moto".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter