Mort de Johnny Clegg : l'émouvant hommage de son fils Jesse

People
CARNET NOIR - Le "Zoulou blanc" Johnny Clegg", notamment connu pour son engagement dans la lutte contre l'apartheid, est décédé mardi à l'âge de 66 ans des suites d'un cancer du pancréas. De nombreux hommages lui ont été rendus, dont celui de son fils Jesse.

Le "Zoulou blanc" n'est plus. Le musicien Johnny Clegg est décédé ce mardi des suites d'un cancer de pancréas à l'âge de 66 ans. "Johnny est décédé paisiblement aujourd'hui, entouré de sa famille à Johannesburg (...), après une bataille de quatre ans et demi contre le cancer", a annoncé son manager, Rodd Quinn, à la chaîne de télévision publique locale SABC.


Interprète du célèbre tube "Asimbonanga" ("Nous ne l'avons pas vu", en langue zoulou), chanson dédiée à Nelson Mandela, à l'époque emprisonnée sur l'île de Robben Island, Johnny Clegg était connu pour son engagement dans la lutte contre l'apartheid en Afrique du Sud. En puisant dans la culture zoulou son inspiration pour concevoir une musique révolutionnaire où les rythmes africains endiablés cohabitent avec guitare, clavier électrique et accordéon, il a connu de nombreux succès et vendu plus de cinq millions d'albums dans le monde. Son album "Scatterlings of Africa", en 1982, l'avait propulsé en tête des hit-parades au Royaume-Uni et en France. Le chanteur et danseur, qui s'est "battu jusqu'au bout" contre la maladie selon son manager, avait récemment fait une tournée mondiale d'adieu. 


Ce mercredi, son fils Jesse, également chanteur et musicien - ils'apprête à sortir son quatrième album - lui a rendu hommage dans un message posté sur Instagram : "Tu vas profondément me manquer, je lutte pour imaginer un monde sans toi. Mais je suis réconforté de savoir que ta sagesse et ta compassion continueront de vivre en chacun de nous", y dit-il, remerciant son père de l'avoir "inspiré à la fois en tant que musicien et en tant qu'homme".

D'autres artistes ont salué sa mémoire, à l'instar de Yannick Noah qui a clamé son "respect" en se remémorant "l'une des plus grandes émotions" de sa vie, "cette nuit où (il a) chanté Asimbonanga pour la première fois à Madiba" (le surnom de Nelson Mandela), un concert auquel l'ancien tennisman raconte avoir assisté avec André Agassi et Boris Becker.

La fille de Renaud, Lolita Séchan, a de son côté rappelé les liens qui unissaient son père au chanteur disparu en postant une photo de l'album "Putain de Camion", dans lequel l'auteur d'Hexagone" avait écrit une chanson hommage à Johnny Clegg, près de 20 ans avant de produire son album One Life, sorti en 2006.

Ce mercredi, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a quant à lui salué "un compatriote exceptionnel et une icône de la cohésion sociale et de l'antiracisme". "Nous sommes bénis d'avoir pu le connaître, nous continuerons à chanter Asimbonanga et nous continuerons à oeuvrer pour le pays de ses rêves", a de son côté écrit la Fondation Mandela sur Twitter à l'adresse de celui qu'elle qualifie de "combattant de la liberté".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter