Mort de France Gall : Claude François, Julien Clerc, Michel Berger… retour sur ses grandes histoires d’amour

DirectLCI
ZOOM - Icône de la variété française, France Gall est décédée ce dimanche 7 janvier à l’âge de 70 ans. Au cours de sa carrière, elle aura inspiré et partagé la vie de certains des plus grands noms de la chanson.

C’est à l’été 1964 que France Gall fait la rencontre de Claude François. Elle a 17 ans, il en a 25. Elle est mineure, il est encore marié avec Janet Woollacott, sa première épouse. Une histoire d’amour impossible… et orageuse, l’interprète de "Belles, belles, belles" faisant preuve d’une jalousie maladive, allant jusqu’à lui interdire de tourner avec Alain Delon. 


Le 20 mars 1965, alors que la jeune femme vient de remporter le concours Eurovision à Naples grâce à "Poupée de cire, poupée de son", le tube écrit par Serge Gainsbourg, il lui annonce au téléphone qu’il la quitte. C’est finalement en 1967 qu’ils se séparent, une rupture qui inspirera les paroles de la chanson "Comme d’habitude".

En 1969, France Gall craque pour un certain Julien Clerc, qui interprète le rôle principal de la comédie musicale "Hair" à Paris. Le romance est révélée en une du magazine Salut les copains. Mais bien vite, le beau gosse évite d’apparaître avec sa compagne, afin de ne pas s’aliéner son public féminin. A tel point que la chanteuse doit porter une perruque lorsqu’elle vient le voir en concert. Musicalement, sa carrière patine. Le couple se sépare en 1974, inspirant un an plus tard la chanson de Julien Clerc, "Souffrir par toi n’est pas souffrir".

C’est en 1973 que France Gall entend pour la première fois parler de Michel Berger. Ou plutôt qu’elle l’entend en chanter à la radio, dans sa voiture. Bien vite elle lui demande travailler pour lui. Mais le jeune compositeur, qui partage à l’époque la vie de Véronique Sanson, ne voit en elle qu’une starlette de la génération des yéyés. Il changera d’avis quelques mois plus tard, et lui écrit "La Déclaration", qui marque le début de leur idylle artistique et sentimentale.

France Gall et Michel Berger se marient le 22 juin 1976. Ensemble ils auront deux enfants, Pauline, le 14 novembre 1978, et Raphaël, le 2 avril 1981. De l’album éponyme de 1976, à "Double Jeu", leur disque commun en juin 1992, en passant par la comédie musicale "Starmania" et des tubes inoubliables comme "Si maman si", "Débranche", "Tout pour la musique" ou encore "Babacar", le parcours de la chanteuse est intimement lié à celui de son compagnon.

En vidéo

Voici le premier clip de la comédie musicale de France Gall

Michel Berger succombera à une crise cardiaque sur le court de tennis de leur propriété de Ramatuelle, dans le Var, le 2 août 1992. Un drame qui va presque mettre un terme définitif à la carrière de la chanteuse, frappée cinq ans plus tard par la mort de Pauline, à l’âge de 19 ans, des suites de la mucoviscidose. En 1996, France Gall publie "France", un album de reprises de son mari. Après une longue période de silence, elle lui rendra un ultime hommage fin 2015 avec la comédie musicale "Résiste", qu’elle a co-écrite avec le musicien américain Bruck Dawit, qui sera par ailleurs son dernier compagnon.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter