MTV VMAs : les coups d’éclat d’une cérémonie qui ne déçoit jamais

People
Dimanche, les grands noms de l’industrie musicale outre-Atlantique ont rendez-vous à New York pour le premier évènement majeur de la saison. L’occasion pour certains d’annoncer un nouvel album, pour d’autres de faire le show. LCI.fr a sélectionné cinq moments qui ont marqué les dix dernières éditions.

Elle sonne la rentrée des classes de l’industrie musicale outre-Atlantique depuis 1984. Dimanche, les MTV Video Music Awards – VMAs pour les intimes – sacreront au Madison Square Garden de New York les meilleurs clips de l’année. Mais au-delà de la remise de prix - de petits astronautes, les Moonen - la cérémonie diffusée en direct par la chaîne musicale est surtout connue pour avoir offert des moments forts de télévision, qui ont parfois choqué l’Amérique. Des surprises, des excès, il y en eu beaucoup en deux décennies : le baiser lesbien entre Madonna, Britney Spears et Christina en 2003, le sein de Lil Kim seulement couvert par une pastille en forme de coquillage en 1999 ou encore le twerk très osé de Miley Cyrus sur l’entrejambe de Robin Thicke. Alors on rembobine et on se replonge dans les archives.

Le retour un peu gauche de Britney Spears

Elle a dansé un python autour du coup et aux bras du roi de la pop Michael Jackson sur la scène des VMAs. Alors quand l’interprète de … Baby One More Time annonce son grand retour après son l’épisode du crâne rasé en 2007, c’est l’évènement. Mais son numéro d’ouverture vire au fiasco, la chanteuse américaine peinant à se déhancher dans ses sous-vêtements à paillettes et ratant totalement son play-back. Laissant les spectateurs, parmi lesquels Rihanna, P. Diddy et 50 Cent, plus que perplexes.

Kanye West vole la vedette à Taylor Swift

En 2009, la popularité de Taylor Swift n’a pas encore totalement traversé les frontières des Etats-Unis. La chanteuse country remporte le VMA du meilleur clip pour une artiste féminine pour You Belong With Me devant le Single Ladies de Beyoncé. En plein discours de remerciements, la jeune femme est interrompue par l’arrivée impromptue de Kanye West, furieux d’avoir vu son amie la Queen B perdre le prix. Les deux se réconcilient en 2015 pour mieux se brouiller quelques semaines plus tard lors de la sortie du single Famous. "J’ai rendu cette sal*** célèbre", chante notamment le rappeur dans un clip qui met en scène la blondinette et d’autres célébrités nues.

La robe en viande de Lady Gaga

Ah, Lady Gaga. Toujours une provoc’ d’avance. En 2010, c’est drapée dans un tissu tout droit sorti de chez le boucher que la chanteuse fait son apparition aux VMAs. Une tenue symbole qu’elle a défendue face aux attaques des associations de défense des animaux, dont la PETA. "Je voulais dire que si nous ne prenons pas position pour nos convictions, si nous ne combattons pas pour nos droits, bientôt ils seront aussi réduits que cette viande sur nos os. En plus, je ne suis pas un morceau de viande", avait-elle expliqué chez Ellen DeGeneres. La robe, signée du styliste américain Franc Fernandez, a eu droit à la couverture de Vogue et à une place de choix au Rock And Roll Hall of Fame Museum de Cleveland. La mode, la mode, la mode. 

Surprise, je suis enceinte !

Une ample robe orange et une main posée sur le ventre. C’est tout ce qu’il a fallu pour rendre fous les réseaux sociaux un soir d’août 2011. Beyoncé profite de la cérémonie pour dévoiler ses rondeurs de future maman. Sur le red carpet d’abord, sur scène ensuite. A l’issue de sa prestation sur Love On Top, l’ancienne Destiny’s Child déboutonne son blazer à sequins violets et passe une nouvelle fois sa main sur son baby bump, devant un Jay-Z fou de bonheur. Six mois plus tard naissait Blue Ivy, la fillette la plus hype de la planète people.

Kanye président

Encore, nous direz-vous. Kanye West a la folie des grandeurs. L’an dernier, il reçoit des mains de Taylor Swift le Michael Jackson Vanguard Award, un prix spécial décerné aux artistes ayant eu le plus d’influence sur la culture du clip musical. Après un discours alambiqué dans lequel il affirme notamment être prêt à "mourir pour l’art" et confesse avoir "fumé avant de venir", le mari de Kim Kardashian conclut en annonçant sa candidature pour la présidentielle de 2020. Rien que ça.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter