"Muslim ban" : Hollywood monte au créneau contre le décret anti-immigration de Trump

COLÈRE - Face caméra ou sur les réseaux sociaux, les célébrités sont nombreuses à avoir protesté contre le décret interdisant l'entrée aux Etats-Unis des ressortissants de sept pays majoritairement musulmans. Florilège.

Qu'ils aient pris la parole en public ou dans un tweet, ils ont tous eu le même discours. Stop à la haine et oui à l'unité. Les célébrités hollywoodiennes ont répondu à l'unisson au "Muslim ban", le décret anti-immigration de Donald Trump interdisant l'entrée aux Etats-Unis des ressortissants de sept pays majoritairement musulmans (Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen). John Legend a profité des Producers Guild Awards, ce samedi soir à Los Angeles, pour dire tout le mal qu'il pensait de l'initiative du nouveau président américain. Sur le tapis rouge et devant toute l'assistance ensuite.

Alors qu'il présentait un extrait de "La La Land", dans lequel il joue, le chanteur américain a déclaré : "Los Angeles est le foyer de tellement d'immigrants, de tellement de personnes créatives, de tellement de rêveurs. Notre Amérique est grande, elle est libre et elle est ouverte aux rêveurs de toutes les races, de tous les pays, de toutes les religions. Notre vision de l'Amérique est directement antithétique de celle du président Trump. Je veux spécifiquement rejeter ce soir sa vision et affirmer que l'Amérique doit être meilleure que ça".

Donald Trump est un être humain malade et démoniaqueChrissy Teigen sur Twitter

Sur Twitter, les messages du tout Hollywood se multipliaient ce samedi soir. Chrissy Teigen, l'épouse de John Legend, a qualifié Donald Trump d'"être humain malade et démoniaque". "Bon, un bon nombre de pays du "Muslim ban" font partie de l'OPEP, je me demande si cela va faire gonfler les prix", s'est interrogée Patricia Arquette. Mark Hamill a lui partagé une Une du "New York Daily News" représentant la Statue de la liberté en pleurs sous le titre "On ferme la porte dorée", en utilisant le hashtag "non-américain".

Miley Cyrus "se tient avec les immigrants" tandis qu'Alyssa Milano s'affiche fièrement avec son meilleur ami musulman, dont les parents sont des réfugiés palestiniens. Le réalisateur Michael Moore s'est lui excusé au nom des "dizaines de millions d'Américains" qui n'ont pas voté pour Donald Trump. Mark Ruffalo, lui aussi très engagé, a parlé de "jour où la musique est mort" pour qualifier la détention dans les aéroports américains de passagers désormais non autorisés à entrer aux Etats-Unis. Une référence au jour où les pionniers du rock Buddy Holly, Ritchie Valens et JP Richardson ont trouvé la mort dans un accident d'avion.

En vidéo

JT WE - Décret anti-immigration de Trump : forte mobilisation dans les aéroports américains

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter