Nabilla en garde à vue : sa grand-mère "avait peur pour elle"

Nabilla en garde à vue : sa grand-mère "avait peur pour elle"
People
DirectLCI
ÉCLAIRAGE - On le sait, Livia, la grand mère de Nabilla est l'une des personnes les plus importantes de sa vie. Dans une interview accordée à Paris Match, elle raconte la violence des réactions de Thomas Vergara, celle de leur couple et surtout de la jalousie maladive du compagnon de sa petite fille.

Livia, la grand-mère de Nabilla que nous avions vu dans "Allo Nabilla, ma famille en Californie" est l'un des soutiens les plus importants pour la jeune femme, placée en détention provisoire à la prison de Versailles, pour les besoins de l'enquête. Dans une interview accordée à Paris Match , elle évoque le caractère parfois violent de Thomas Vergara, ses coups de sang et avoue qu'elle "savait que ça finirait mal".

"Il m’a insultée des dizaines de fois, en criant. Il m’a même déjà poussée"

Pour elle, Nabilla aurait caché la violence de son compagnon, par pudeur et c'est une "Mémé" à bout de nerfs qui se confie aujourd'hui au sujet de cette affaire. Une affaire qui a viré au sordide dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, dans un appartement-hôtel de Boulogne Billancourt.

Livia le confesse, elle dort "toujours très près de mon téléphone" depuis que Nabilla est avec l'ex-candidat de Secret Story. C'est le garde du corps de la jeune femme qui l'a prévenue, vendredi matin, aux alentours de 7 heures, du placement en garde à vue de sa petite-fille. "Je me suis aussi sentie soulagée de le savoir enfin en sécurité quelque part", dit-elle. Car Livia a, selon ses dires, été le témoin de scènes parfois violentes au sein du couple. "Quand je passais devant leur chambre, je l’entendais lui parler si mal, si vulgairement... D’ailleurs, il ne l’autorise pas à me voir (...) il m’a insultée des dizaines de fois, en criant. Il m’a même déjà poussée. J’ai 80 ans", lance-t-elle.

"Si vous saviez le nombre de gens qui m'ont mise en garde"

Et l'entourage de Nabilla l'a, à maintes reprises, prévenue du comportement du jeune homme : "Si vous saviez le nombre de gens qui, connaissant ma proximité avec ma petite fille, m’ont mise en garde. Son attaché de presse d’abord, des assistants de plateaux, d’anciens candidats et des présentateurs des chaînes de télé pour lesquelles elle travaille…Tous m’ont rapporté des horreurs (...) Les cris, et surtout la drogue. Et puis les bleus sur le corps…", précise cette grand-mère à bout de nerfs.

Pour elle, Nabilla comptait mettre un terme à sa relation avec Thomas en décembre prochain, à la fin de son CDD avec "Touche pas à mon poste". "Thomas vivait très mal le nouveau rôle de chroniqueuse de Nabilla", confie-t-elle. En cause ? Les contrats en boîte de nuit, très lucratifs, que la jeune femme ne pouvait plus honorer en raison de sa présence dans l'émission. Et si Nabilla n'a rien dit, c'est, selon sa grand-mère, en raison de son côté très pudique : "Elle ne voulait pas montrer que sa vie privée était un tel désastre". Si Nabilla est, actuellement, seule en détention provisoire, elle peut compter sur le soutien inconditionnel de sa grand-mère.

EN SAVOIR +
>>
L'affaire Nabilla en six points >> Nabilla et Ayem plus copines que jamais
>> Tout savoir su l'affaire Nabilla

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter