Natacha Polony, ''femme soumise'' en couverture de VSD, elle s'explique

Natacha Polony, ''femme soumise'' en couverture de VSD, elle s'explique

People
DirectLCI
N'IMPORTE NAWAK – La journaliste, ex-chroniqueuse du ''Grand Journal'' et de ''On n'est pas couché'', reproche à l'hebdomadaire d'avoir sorti ses propos de leur contexte pour les mettre en une.

Prêt à tout pour le buzz. VSD a fait très fort cette semaine en choisissant pour sa couverture une photo de Natacha Polony avec cette accroche : ''Je suis une femme soumise et j'aime ça''. Quoi ? L'ex-sniper de Laurent Ruquier dans ''On n'est pas couché'' et ancienne chroniqueuse du ''Grand Journal'' dirait amen à tout ce qu'exige son dominateur de mari. Mais à l'intérieur de l'hebdomadaire, déception, aucune révélation fracassante sur Périco Légasse, le mari de Natacha Polony depuis 2007 avec qui elle a eu trois enfants.

De fait, si Natacha Polony dit un grand oui à celui qui partage sa vie, c'est surtout parce que celui-ci a décidé de lui interdire l'accès à la cuisine familiale. “Je n'ai tout simplement pas le droit de mettre un pied dans la cuisine. Comprenez bien le concept : j'ai épousé un vrai macho, je suis une femme soumise et j'aime ça. Et mon mari est carrément par-delà le macho. Il estime que, par principe, il fait mieux que vous. Ainsi, comme il pense que je fais la vaisselle comme une branque, c'est lui qui la fait. C'est lui qui nettoie les fourneaux, parce que sinon, ce serait mal fait. Idem pour tout ce qui est cuisine”, a ainsi déclaré Natacha Polony, dont on imiterait bien la soumission si notre chéri nous le demandait.

Natacha Polony tacle VSD et Marc Dolisi

Las, la petite phrase en une de VSD a fait mouche et la journaliste excédée a réagi sur Europe 1, où elle présente une revue de presse tous les matins. ''Je répondais à une question très bête en fin d'interview où on parle de travail. Puis tout à coup, c'est : 'Et alors ? C'est votre mari qui fait la cuisine ?' Et là, en blaguant je réponds ça. Marc Dolisi, patron de VSD, a estimé que ça valait la Une du journal. C'est ça du grand journalisme quand même !'', a-t-elle lancé alors que Thomas Sotto confirmait que ''non, elle n'est pas soumise, je peux en témoigner tous les matins.''

A LIRE AUSSI >> Natacha Polony quitte le Grand Journal
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter