"Que fait-on pour les sans-abris ?" : Pamela Anderson en colère après l’avalanche de dons pour Notre-Dame

People
COUP DE GUEULE – Dans un message posté sur les réseaux sociaux, Pamela Anderson s’insurge des sommes récoltées pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame. Des critiques qui font écho à celles venant des partis de gauche et du mouvement des Gilets jaunes, auquel l'actrice apporte régulièrement son soutien.

Installée en France depuis 2017, et le début de sa romance avec le footballeur Adil Rami, l'actrice américano-canadienne Pamela Anderson se passionne pour l’actualité nationale. Après avoir encouragé Jean-Luc Mélenchon lors de l’élection présidentielle, l’ex-naïade d’"Alerte à Malibu" a apporté son soutien aux Gilets jaunes et dénoncé le "mépris" du président Emmanuel Macron pour les pauvres lors du grand débat national. 


Ce vendredi 19 avril, c’est la collecte record de dons en faveur de la cathédrale Notre-Dame, ravagée lundi par les flammes, qui l’a fait sortir de ses gonds : "1 milliard d’euros déjà récolté pour reconstruire Notre-Dame. C’était facile. Merci les milliardaires. Je pensais que l’Église catholique avait déjà réuni assez d’argent en prospérant sur les croyances des pauvres", écrit-elle dans un message posté sur son compte Twitter.

"Que fait-on pour les personnes sans-abris qui courent affamées dans les rues ?", s’interroge ensuite Pamela Anderson. "C’est la preuve que 1% de la population (NDLR : les plus riches) est coupée des réalités. Ces personnes s’intéressent moins aux autres qu’à leurs noms dans les journaux. Je suis sûre qu’ils seront célébrés. Leurs dons ne seront pas taxés et leur profiteront encore. Seront-ils dépeints comme des héros ? La vie n’est pas juste. Cela doit changer."

Pamela Anderson n'est évidemment pas la seule à critiquer l'afflux de dons pour reconstruire Notre-Dame. Depuis plusieurs jours, de nombreuses voix parmi les partis de gauche, la CGT ou encore les Gilets jaunes ont dénoncé une générosité sélective et ont accusé les grandes entreprises et les plus grosses fortunes de mener "une opération de communication", alors que l'aide aux plus démunis est en baisse. 


Face à la polémique, la famille Pinault a annoncé jeudi, avant donc l'intervention de l'actrice, qu'elle renoncerait à la déduction fiscale accordée pour ce type de dons. Bernard Arnault, qui a aussi précisé que les dons de sa famille et du groupe ne seraient pas défiscalisés, a jugé "consternant" de "se faire critiquer"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Incendie à Notre-Dame : un symbole de Paris dévasté par le feu

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter