"Nous avons fait du bien à Johnny" : André Boudou, le père de Laeticia Hallyday, sort à son tour du silence

ZOOM - Personnage controversé, André Boudou, le père de Laeticia Hallyday, sort du silence dans les pages de "L’Express". Un entretien au cours duquel il assure que sa famille a sauvé la fin de carrière du chanteur, en dépit de leur brouille ces dernières années.

Dans la famille Hallyday, je demande le beau-père. Après la grand-mère de Laeticia, Elyette Boudo, dite "Mamie Rock", c’est au tour de son père André Boudou de prendre la parole. "Vous voulez savoir quel rôle a joué le "clan Boudou", comme on nous appelle ? Nous avons fait du bien à Johnny. Quand Laeticia l’a rencontré, il n’était vraiment pas au mieux de sa forme", raconte-t-il dans les colonnes de L’Express, évoquant "un artiste dépressif, bourré de drogue, qui traînait 23 millions d’euros de dette. Laeticia lui a fait du bien en lui donnant son amour."


Alors que le rôle joué par la famille de la jeune veuve dans les affaires du rockeur interroge, André Boudou, 66 ans, est formel : "S’il ne nous avait pas rencontrés, Johnny serait mort ruiné, il n’aurait pas eu la fin de carrière qu’il a connue, ni l’hommage national que la France lui a rendu", assure-t-il à l'hebdomdaire. "Et nous serions les Thénardier de la France ?".

En vidéo

Héritage de Johnny Hallyday : Elyette Boudou parle pour la première fois

Gérant de boites de nuit, en France et aux Etats-Unis, revient sur leur association éphémère dans la boite de nuit, L’Amnésia, à Montparnasse, au début des années 2000. "Il a multiplié son investissement par deux", affirme André Boudou. "En revanche, moi, le chef d’entreprise qui travaille depuis 48 ans, j’ai eu des ennuis avec le fisc, uniquement parce que j’étais le beau-père de Johnny Hallyday (…)  Ma relation avec lui ne m’a apporté que des emmerdes".


Dans cet entretien, on apprend qu’à sa mort, Johnny Hallyday n’avait pas parlé à son beau-père depuis près de cinq ans. "Plusieurs désaccords" expliqueraient cette brouille, en particulier le changement de maison de disques du chanteur, passé en 2005 de Universal à Warner sur les conseils d’André Boudou. Et qui lui fera perdre le contrôle de plus de 1000 titres, enregistrés depuis 1961. Avant les obsèques de Johnny, Laeticia n’avait pas revu son père depuis deux ans.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Succession de Johnny Hallyday : le grand déballage

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter