Nouveau scandale pour le chanteur R. Kelly, accusé de détenir des jeunes femmes dans une "secte"

Nouveau scandale pour le chanteur R. Kelly, accusé de détenir des jeunes femmes dans une "secte"

DirectLCI
POLÉMIQUE - Selon une enquête édifiante publiée dans Buzzfeed, l'artiste américain du R'n'B serait à la tête d'un "temple sexuel" dans ses propriétés de Chicago et d’Atlanta. Six jeunes femmes à peine majeures y vivraient recluses, servant d'esclaves sexuelles.

La nouvelle glauquissime est tombée ce lundi soir et c'est peu dire qu'elle a fait l'effet d'un choc chez les aficionados (encore nombreux) du chanteur de I Believe I Can Fly, aujourd'hui âgé de 50 ans. 


Une enquête édifiante publiée par le média BuzzFeed, sous la plume du journaliste Jim DeRogatis, révèle que le chanteur de Home Alone retient contre leur gré six femmes, jeunes et majeures, dans des maisons transmuées en "temples sexuels". 


Faisant partager tous les détails scabreux, le journaliste a ainsi recueilli les témoignages de trois femmes désormais délivrées du joug du gourou R. Kelly, et des parents de deux victimes, décrivant une organisation similaire à celle d'une dérive sectaire. 

Des jeunes femmes comme "esclaves sexuelles"

Totalement lobotomisées, les victimes, les "babies" comme il les appellerait, seraient "verbalement et physiquement" punies par leur "daddy" en cas de désobéissance. Toujours selon les témoignages recueillis par BuzzFeed, R. Kelly se servirait de ces jeunes femmes comme esclaves sexuelles, obligées de se soumettre à des ébats filmés. Des enregistrements diffusés par la suite aux proches du chanteur. 


Trois familles auraient d'ores et déjà déposé plainte. L'artiste au coeur de la tourmente n'a pas souhaité répondre à Buzzfeed, laissant l'une de ses avocates, Linda Mensch le défendre face à ces agissements présumés : "Son but est d'arrêter la violence, de déposer les armes et d'embrasser la paix et l'amour", affirme-t-elle, parlant également de "diffamation" à l'endroit du chanteur. 


R. Kelly est rompu aux polémiques. En 1996, un an après avoir tenté d'épouser la chanteuse Aaliyah (âgée de seulement 15 ans alors qu'il en avait 27), il aurait étouffé les accusations d'agression sexuelle sur une mineure de 15 ans avec un chèque de 250.000 euros. 

Vient des années plus tard le scandale d'une sex-tape, le montrant en plein ébat avec une mineure de 14 ans. Il sera finalement jugé "non coupable" en 2008 après plusieurs années de procès. 

Plus d'articles

Sur le même sujet