On sait qui représentera la France aux concours Miss Monde et Miss Univers cette année

People

BEAUTY QUEENS - Vaimalama Chaves ayant choisi de se consacrer au voyage de préparation de la promotion 2020, l'organisation Miss France a annoncé le nom des deux jeunes femmes qui tenteront de ramener les couronnes internationales dans l'Hexagone cet hiver.

Une évidence... et une surprise ! L'organisation Miss France a dévoilé le nom des deux reines de beauté qui représenteront la France à Miss Monde et Miss Univers cette année. Une annonce faite sur ses réseaux sociaux, lundi 23 septembre, à des fans impatients de découvrir celles qui prendront la suite de Vaimalama Chaves. Miss France 2019 avait fait part en juin de sa volonté de ne pas se présenter aux concours internationaux. 

"Pour vivre la vie que vous voulez avoir, il faut savoir renoncer à ce que vous ne voulez pas. Et moi je veux être ici. Alors voilà, je choisis la Polynésie au détriment de Miss Univers et Miss Monde, quelle que soit la date à laquelle ça aura lieu et ça n'a rien à voir avec qui que ce soit. C'est moi", avait expliqué celle qui préfère participer au voyage de préparation de la promotion 2020 de Miss France dans son île natale de Tahiti.

Alors, quelles Miss tenteront de porter haut les couleurs tricolores ? Fin du suspense : Ophély Mezino, ex-Miss Guadeloupe et première dauphine de Vaimalama Chaves, s'envolera pour Miss Monde. "Je vous donne rendez-vous le 14 décembre prochain en direct de Londres", lance-t-elle dans une vidéo. Une date pas franchement idéale car c'est aussi celle de l'élection de... Miss France 2020 à Marseille. Son objectif ? "Vous rendre fiers et aller le plus loin possible en ramenant un nouveau titre, 66 ans après le sacre de Denise Perrier", dernière Française à l'avoir emporté. 

Voir aussi

La jeune femme de 20 ans conclut sa vidéo en langage des signes. Fille de parents sourds, elle souhaitait lors de l'élection de Miss France "sensibiliser à la cause" des personnes malentendantes et aider au développement d'aides dans les DOM-TOM. Elle aura désormais la possibilité de le faire avec un rayonnement international dans le cadre du "Beauty with a purpose" - "une beauté avec un but" -, catégorie très importante du concours dans laquelle les candidates à la couronne de Miss Monde défendent un projet caritatif. Voilà qui pourrait bien séduire Julia Morley, la présente du comité Miss Monde depuis 19 ans.

Miss Univers est pour moi un nouveau défi que je compte bien relever pour aller le plus loin possible dans cette aventure et vous rendre fiers ! - Maëva Coucke

Ophély Mezino tentera de faire mieux que Maëva Coucke. Éliminée aux portes du top 5 l'an dernier en Chine, Miss France 2018 s'était tout de même distinguée parmi les 118 candidates. Qu'à cela ne tienne, la Nordiste n'en a pas fini avec les concours de beauté puisqu'elle participera à Miss Univers en Corée du Sud à la fin de l'année - la date de l’événement n'a pas encore été fixée. Une décision plutôt étonnante car l'an dernier, la jeune femme de 25 ans nous avait confié avoir opté pour Miss Monde par conviction. "Miss Monde est beaucoup plus européen et non américain. Je pense que mon profil, que ce soit physique ou même mental, lui correspond davantage. Vu que je pars avec cette envie de gagner, je préfère tenter un concours où j'ai le plus de chance", nous avait-elle détaillé.

Il faut donc croire que la jolie rousse a changé d'avis. Et surtout d'état d'esprit. "Je suis heureuse de pouvoir représenter notre pays une seconde fois à un concours international. Miss Univers est pour moi un nouveau défi que je compte bien relever pour aller le plus loin possible dans cette aventure et vous rendre fiers ! Je suis une compétitrice dans l'âme alors comptez sur moi pour tout donner", écrit-elle sur Instagram, précisant que sa préparation avait "déjà commencé". À elle désormais de marcher dans les pas de sa compatriote Ch'ti Iris Mittenaere, couronnée il y a deux ans et demi.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter