"Parce que je n'ai pas voulu être harcelée, j'ai été virée" : Eliza Dushku contre-attaque face à Michael Weatherly

"Parce que je n'ai pas voulu être harcelée, j'ai été virée" : Eliza Dushku contre-attaque face à Michael Weatherly
People
DirectLCI
DROIT DE RÉPONSE - Dans une tribune publiée mercredi 19 décembre par le "Boston Globe", l'actrice américaine détaille le harcèlement sexuel qu'elle a dénoncé sur le tournage de la série "Bull" l'an dernier. Elle affirme avoir été licenciée après avoir signalé les faits à sa hiérarchie et accuse son ancien collègue Michael Weatherly d'avoir réclamé sa tête.

Elle n'avait pas souhaité réagir dans les colonnes du New York Times "pour respecter les termes de l'accord passé. Eliza Dushku a préféré prendre son temps pour préparer sa riposte. La semaine dernière, l'actrice américaine vue dans "Buffy contre les vampires" a fait la une des médias américains après des révélations d'un arrangement à l'amiable passé avec la chaîne CBS l'année précédente. Le quotidien écrivait alors qu'elle aurait été poussée vers la sortie de la série "Bull", diffusée sur CBS, moyennant un chèque de 9,5 millions de dollars, après avoir dénoncé le harcèlement sexuel de son collègue Michael Weatherly. Dans une tribune publiée mercredi 19 décembre par le Boston Globe, elle donne sa version des faits.

Dans son viseur ? CBS, Michael Weatherly et le showrunner de la série Glenn Caron, dont elle juge les propos "fallacieux". "Il ne s'agit pas d'un cas 'parole contre parole'. Le comportement de Weatherly a été capté par les caméras de CBS sur les cassettes d'enregistrement", écrit-elle. Eliza Dushku commence par rappeler avoir été "courtisée par CBS pour plusieurs séries". Concernant "Bull", il s'agissait de faire de son personnage le pendant féminin du héros incarné par Michael Weatherly. Pour expliquer son comportement, ce dernier a estimé que l'actrice n'avait pas compris son humour. "Je ne veux pas entendre que j'ai un 'déficit d'humour' ou que je ne peux pas accepter une blague. Je n'ai pas surréagi. J'ai pris un emploi et, parce que je n'ai pas voulu être harcelée, j'ai été virée", affirme-t-elle dans le Boston Globe.

Eliza Dushku évoque d'abord son "harcèlement" puis les "représailles" dont elle a été victime.  Reprenant chaque point développé par l'article du New York Times la semaine précédente. Les remarques à caractère sexuel de Michael Weatherly, fier de lui proposer un plan à trois, d'évoquer son sperme ("Je veux que tu saches Eliza, j'ai des nageurs très puissants") ou de promettre "de la fesser comme une petite fille après l'avoir mise sur ses genoux". Il était également heureux de clamer à quel point il était ami avec Les Moonves, alors patron de CBS, qui a depuis été démis de ses fonctions pour des accusations de... harcèlement sexuel.

Si Eliza veut se retrouver hors du circuit en poursuivant CBS en justice, elle peut se retrouver hors du circuitCe qu'a dit Glenn Gordon Caron, showrunner de "Bull" au manager d'Eliza Dushku

"Après des semaines à subir le harcèlement de Weatherly, je me suis résolue à régler la question directement", de la manière la plus diplomatique possible, précise-t-elle. L'actrice raconte s'être entretenu avec son harceleur pour lui demander d'arrêter ses remarques sexuelles. Sa réponse ? "Eliza, personne ne respecte plus les femmes que moi". Moins d'une heure plus tard, il envoyait un SMS au président de CBS Télévision pour lui demander de supprimer le reste des passages de sa partenaire à l'écran. Selon elle, Michael Weatherly aurait ensuite fait circuler au "mémo" sur le tournage, indiquant qu'elle avait été offensée par des commentaires sur son physique.

Lors de la soirée de fin de tournage, il a en revanche loué sa "beauté" avec insistance devant l'ensemble des équipes. "Peu importe que j'ai joué dans plus de 30 films et deux séries, Weatherly devait faire savoir à tout le monde qu'il était le patron, qu'il avait gagné", dit-elle de ce qu'elle décrit comme "l'une des humiliations les plus cruelles et agressives qu'elle ait vécues". La suite a été tout aussi lourde à porter selon son récit. "Si Eliza veut se retrouver hors du circuit en poursuivant CBS en justice, elle peut se retrouver hors du circuit", a dit à son manager le showrunner de "Bull". Lors du processus d'accord, CBS a utilisé une photo d'elle en maillot de bain postée sur son compte Instagram, "comme pour suggérer que je méritais ou que je n'avais pas été offensée par le harcèlement sexuel que j'avais expérimenté", raconte Eliza Dushku.

L'actrice a donc fini par passer un accord avec CBS pour enterrer l'affaire. Elle a demandé à la chaîne qu'un spécialiste du harcèlement sexuel soit désigné pour encadrer Weatherly sur le tournage ainsi qu'à rencontrer Steven Spielberg, dont la société Amblin co-produit la série. Une rencontre qui ne s'est pas encore produite, souligne-t-elle. En échange, la chaîne lui a demandé de garder le silence. "J'ai vraiment eu du mal avec ça et j'ai toujours du mal", glisse-t-elle. Depuis un an, Eliza Dushku n'a pas tourné. Elle dit être "très heureuse" avec son nouveau mari et la fin de ses études à Boston. "La dernière chose que je veux à ce moment de ma vie, c'est d'être dans les journaux", lance-t-elle. Sa tribune risque néanmoins de faire couler beaucoup d'encre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter