Paroles de fans de Johnny : "La musique ne sera plus pareille"

HOMMAGES – Partout en France, les fans de Johnny Hallyday rendent des hommages bouleversés à la rock star, décédée dans la nuit de mardi à mercredi des suites d’un cancer du poumon. Morceaux choisi de leurs réactions.

Sous le choc. Cueillis au réveil par la mort de Johnny Hallyday, décédé dans la nuit de mardi à mercredi à l'âge de 74 ans à son domicile de Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine) des suites d’un cancer du poumon métastasé, les admirateurs du monstre sacré de la scène française sont dévastés. Partout dans l’Hexagone, sur les réseaux sociaux notamment, la tristesse est unanime. "Les larmes coulent, je n'arrive pas à y croire", écrit par exemple Dorothy sur Twitter. "Je pense à ma maman qui va apprendre la nouvelle à son réveil. J'ai grandi avec du Johnny et je suis devenue fan à mon tour", poursuit-elle, évoquant "des concerts magistraux" et souhaitant "courage à Laeticia, ses enfants, ses amis, sa famille et ses fans". 


Après des mois de soutien dans le combat de Johnny contre la maladie, l'heure est maintenant au deuil et à l'affliction. "Les chansons de Johnny me ramènent à des souvenirs heureux de mon enfance qui sont encore un refuge pour moi", raconte Elodie, une autre internaute. "J'associe son départ au temps qui passe et au fait que mes parents vieillissent aussi alors ce matin, je suis très très triste." Mélancolie, nostalgie, réminiscence de jeunesse ou d’enfance, les sentiments exprimés témoignent de la place qu’avait fini par prendre le rockeur aux 57 ans de carrière dans l’existence de chacun. "Il a bercé toutes les 'boums' de ma jeunesse", se rappelle Christiane sur la page Facebook de LCI. "Il sera immortel pour tous ceux qui l’ont aimé."

"Mes condoléances pour la France"

Même chose sur la page du fan club officiel de Johnny, où les commentaires émus, parfois abattus, se multiplient depuis le milieu de la nuit et l'annonce fatidique de Laeticia Hallyday. "Je pleure un grand Monsieur de la chanson, toute ma jeunesse s'est envolée avec lui", soupire Sarah, l’une de ses membres, pour qui la disparition du chanteur va "laisser un grand vide" même si, souligne-t-elle, il "ne souffrira plus désormais". Comme les célébrités, tricolores ou internationales, artistes (sa première épouse, Sylvie Vartan, son "frère" des Vieilles canailles, Eddy Mitchell, ou encore Line Renaud) ou politiques (le président Emmanuel Macron ou son successeur, François Hollande) les anonymes tiennent à rendre à hommage à celui que le New York Times qualifie d’"Elvis français". Une légende du rock n’ roll. "J’ai trop mal, je n’aurais jamais pensé à cela", admet Fred. "Johnny était notre drapeau national, ce que l’on fait de mieux en musique française. La musique ne sera plus pareille."


Théâtre moderne de l’expression collective, internet n’est toutefois pas le seul moyen utilisé par certains pour rendre compte de leur émotion. "J’ai 58 ans, c’est une partie de ma jeunesse. J’ai été élevé avec cette icône", raconte Laurent, croisé à la gare Saint-Lazare, à Paris, et "très touché" ce mercredi matin. "On a forcément passé des soirées où il était présent, musicalement. C’est très difficile (…) J’ai du mal à passer ce cap." 

En vidéo

Laurent, fan de Johnny Hallyday : "J'ai beaucoup de mal à passer ce cap"

Au petit matin, d'autres personnes rencontrées sur le chemin du travail ont également pris le temps de répondre au micro de nos journalistes (voir la vidéo en tête de cet article). "On pleure, je ne sais pas si on aura à nouveau quelqu’un comme lui"¸ déclare une autre les yeux rougis. "On l’aimait tellement notre Johnny." L’amour de tout un pays pour l’un de ses représentants les plus marquants. "Mes condoléances pour la France", n’hésite pas à dire un jeune homme, stupéfait par la nouvelle. "C’était une icône, ça fait mal." 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Johnny Hallyday : la mort d'un géant

Plus d'articles

Sur le même sujet