"Pas interdit mais compliqué" : Sylvie Tellier pas opposée aux candidates transgenres pour Miss France

People

MISE AU POINT - Interrogé par "Le Parisien" à l'issue de l'élection de Miss Picardie dimanche 27 octobre, la directrice de l'organisation Miss France estime néanmoins que "les Français ne sont pas prêts à élire une jeune femme transsexuelle".

Miss Univers et Miss Belgique l'ont fait. Alors pourquoi pas la France ? Sylvie Tellier a une nouvelle fois été questionnée sur la possibilité de voir des jeunes femmes transgenres parmi les candidates à la couronne de Miss France. "Le règlement est simple : il faut être une femme entre 18 et 25 ans pour participer. L'histoire du concours, c'est de proposer au public des jeunes femmes avec des personnalités", souligne-t-elle dans Le Parisien lundi 28 octobre.

Et de poursuivre : "Demain, si une femme ou un garçon ayant changé de sexe se présente, nous ne sommes pas la police. Je ne vais pas lui faire passer de visite médicale". Des propos qu'elle avait déjà tenus dans une interview à Femme Actuelle au début du mois. "Ce n'est pas interdit dans le règlement, même si c'est compliqué dans les faits", insiste-t-elle cette semaine.

Je ne pense pas que les Français soient prêts à élire une Miss transsexuelle (...). Ils n'élisent déjà pas une Miss Vallon d'Auvergne qui fait un 42 ou un 44- Sylvie Tellier dans "Le Parisien"

Sylvie Tellier répète à plusieurs reprises qu'elle "ne pense pas que les Français soient prêts à élire une Miss transsexuelle (...). Ils n'élisent déjà pas une Miss Vallon d'Auvergne qui fait un 42 ou un 44". La directrice de l'organisation Miss France s'insurge aussi contre les procès d'intention lancés contre son élection. "Il faut arrêter de dire que l'on fait de la discrimination chez Miss France. On ne fait pas monter les filles sur les balances et on fait les costumes sur mesure pour toutes les tailles", assure-t-elle. En témoigne l'élection l'an dernier de Vaimalama Chaves  qui revendique "ses rondeurs" et tacle ses détracteurs sur Instagram.

Lire aussi

"En clair et pour conclure : je ne pense pas que les Français soient prêts à élire une jeune femme transsexuelle. Mais si une jeune femme transsexuelle se présente à Miss France et que le public l'élit, on ne s'y opposera pas, parce que nous suivons le choix du public", a encore martelé Sylvie Tellier. Rappelons que depuis dix ans, la reine de beauté des Français est élue à 100% par les votes des téléspectateurs parmi cinq finalistes. La discussion devrait revenir sur le podium le 4 mars avec la sortie du film "Miss" dans lequel la directrice de l'organisation Miss France et Miss France 2019 jouent leurs propres rôles. Réalisé par Ruben Alves ("La Cage dorée"), il raconte comme un jeune homme va participer au concours Miss France en cachant son identité masculine.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter