Patrick Bruel : un nouveau témoignage d'une masseuse à charge contre le chanteur

People

ACCUSATION - Dans les colonnes du Parisien ce vendredi, une masseuse d'une trentaine d'années accuse Patrick Bruel d'agression sexuelle, pour des faits, prescrits, qui se seraient déroulés il y a huit ans. L'artiste fait par ailleurs l'objet de deux enquêtes, l'une préliminaire pour "harcèlement" et "exhibition", l'autre pour agression sexuelle, après des plaintes déposées par deux autres masseuses.

Elle dit vouloir "libérer la parole". Une femme d'une trentaine d'années a écrit au procureur d'Ajaccio, affirmant avoir été victime, il y a huit ans,  d'une agression sexuelle par Patrick Bruel, révèle ce vendredi Le Parisien. C'est la troisième accusation visant le chanteur, qui fait actuellement l'objet d'une enquête pour "agression sexuelle" par le parquet de Perpignan, et d'une autre pour "exhibition sexuelle" et "harcèlement sexuel"  par le parquet d'Ajaccio.

Dans un entretien au Parisien paru jeudi 17 octobre, celle qui témoigne anonymement revient en détail sur son agression. Ce sont les récents témoignages qui l'ont poussée à le faire, assure-t-elle : "Lorsque l'affaire est sortie dans la presse, une amie au courant de mon histoire m'a envoyé un article. J'ai découvert que tout était similaire à ce que j'avais subi…"

"Il se colle à moi, nu, en érection"

Les faits se seraient déroulés en 2011, sur l'île de Saint-Barthélémy, où la jeune femme était masseuse. Il lui arrivait souvent de s'occuper de clients d'un palace. C'est ainsi que Patrick Bruel aurait commandé un massage dans sa suite. Dès le début, "il s’installe sur le ventre, mais refuse que je lui couvre les fesses", raconte la jeune femme au Parisien. Intimidée, elle commence le massage jusqu'à ce que le chanteur "se retourne, et refuse encore une fois la serviette". 

"Il a ensuite pris mes mains pour les diriger vers son sexe avant de me dire de lui faire des bisous", poursuit-elle. "Je dis stop, il insiste et j'écourte le massage". Elle explique avoir ensuite ranger sa table de massage, avant que le chanteur n'arrive 'par derrière, (lui) attrape les poignets et se colle à (elle), toujours nu, en érection",  et qu'elle lui demande de la lâcher. 

Lire aussi

"De faux rebondissements" selon un proche du chanteur

La victime présumée regrette de ne pas avoir porté plainte plus tôt. S'il est trop tard aujourd'hui pour elle, car les faits sont prescrits, son témoignage pourrait servir, comme le demande son avocat, à déclencher des "investigations complémentaires". 

Un proche du chanteur, qui avait nié avoir eu le moindre geste déplacé face aux premières accusations, réagit auprès du journal à ce nouveau témoignage en soulignant que l'accueil qui lui a été "réservé par le public lundi à Lyon, ou ce mercredi à Nantes, démontre que ces allégations occupent surtout l'esprit d'une certaine presse, qui multiplie les faux rebondissements".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter