PEOPLE EXPRESS - Muriel Robin raconte son agression homophobe, l'Oscar de Frances McDormand subtilisé (puis retrouvé)

People
DirectLCI
RAPIDO - Ils s’aiment, ils se déchirent, ils se réconcilient… Ils nous agacent autant qu’ils nous font sourire. Voici People Express, l’actu des stars à toute vitesse. Aujourd’hui, Muriel Robin se confie sur la violence d'une agression homophobe qu'elle a subie et Frances McDormand qui se fait voler pendant quelques heures sa statuette dorée aux Oscars.

Que s’est-il passé sur la planète people ces dernières heures ? Alors, bien sûr, tout le monde dit que tout cela est futile, que la vie des stars n’est que superficielle et que ça n'intéresse personne… Et, pourtant, tout le monde, mais sans vraiment l’avouer, est curieux d’en connaître un peu plus sur le quotidien des people. Vous êtes donc au bon endroit, car ça se passe ici.

Homophobie : Muriel Robin se confie sur le jour "où un couteau a été sorti"

Invitée sur le plateau des "Grandes gueules" sur RMC lundi 5 mars, l'humoriste, en promotion pour son nouveau spectacle, s'est confiée sur les agressions homophobes qu'elle a subies depuis le début de sa carrière. "Il y a 20 ans, il n'était pas rare que je me fasse insulter dans la rue," dévoile-t-elle. "J'ai été insultée de 'grosse gouine salope' par exemple." Des agressions verbales, qui se multiplient jusqu'à l'agression physique. 


Un soir, elle réagit à une insulte prononcée par un passant à son encontre. Elle confronte l'individu, qui riposte en la menaçant d'un couteau. "Il y a une course-poursuite, comme dans un film," se souvient l'humoriste. Accompagnée par deux amis au moment des faits, elle s'en tire sans blessures. "On s'est arrêté et on s'est dit 'plus jamais'. N'importe quelle insulte, sur ma mère ou sur n'importe quoi, on ne bouge plus parce tout le monde peut avoir un couteau sur soi." 


Pour rappel, selon l'association SOS-Homophobie, les actes homophobes seraient en hausse de 19.5% entre 2016 et 2017 en France. 

Margot Robbie a dû recoudre elle-même sa robe Chanel aux Oscars

La nouvelle égérie de la marque française n'a pas perdu son sang-froid lorsqu'une bretelle de sa robe Chanel a pris la poudre d'escampette dimanche soir. Selon une information du site People, l'héroïne du film "Moi, Tanya" a dû recoudre elle-même le défaut avec un nécessaire à couture spartiate lors de l'événement. Avec une grande décontraction, elle déclare a posteriori au site américain : "Personne n'a le temps de s'attarder là-dessus". La robe blanche bustier en question avait nécessité 550 heures de travail à la main.


Malgré ses mésaventures, l'actrice de 27 ans rejoint donc officiellement le cercle très fermé des égéries de la marque. Avant elle, des grands noms comme Catherine Deneuve, Carole Bouquet ou encore Keira Knightley avaient prêté leur image à la maison de haute-couture. 

L'Oscar de Frances McDormand subtilisé (puis retrouvé)

En vidéo

Les temps forts des Oscars 2018

Sacrée meilleure actrice pour son rôle dans le drame "Three Billboards Outside Ebbing, Missouri", Frances McDormand a eu une grosse frayeur dimanche soir. À peine sa statuette dorée décernée, l'actrice s'aperçoit au milieu de la cérémonie de la disparition de son Oscar. 


Quelques heures plus tard, la police de Los Angeles arrête un homme de 47 ans en possession suspecte d'un Oscar. L'actrice et sa récompense seront finalement de nouveau réunies avant la fin de la cérémonie. Frances McDormand avait déjà été primée en 1997 pour son rôle dans le film "Fargo."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter