Personne ne veut acheter la maison d'enfance de Kurt Cobain

People
MALEDICTION - En vente depuis 2 ans, la maison du chanteur de Nirvana affiche un prix toujours plus bas, faute de clients intéressés. Graffitis sur les murs, traces de coups de poing.... Peut-être que ce pavillon américain rebute plus qu'il ne séduit ?

C'est dans la petite ville d'Aberdeen, située dans l'état de Washington, que le leader du mouvement grunge est né et a grandi durant sa petite enfance et une partie de ses études supérieures. La maison du 1210, First Street, porte quelques traces de son passage. En dehors de la valeur historique conséquente de l'endroit, le pavillon de Kurt Cobain comporte plusieurs graffitis, pas mal de meubles un peu jaunis, une énorme collection de posters et de flyers des groupes de rock de l'époque, ainsi qu'une trace de coup de poing rageur porté dans le mur par le jeune chanteur.

Un prix en chute libre

Au-delà de ces spécificités qui peuvent donner un charme à la maison, celle-ci comprend quatre chambres, deux salles de bains et laisse la possibilité au propriétaire de restaurer la décoration selon son bon vouloir. Bâtie en 1923, elle est aujourd'hui disponible sur Redfin au prix de 295 000 euros, contre 358 000 euros il y a deux ans. Un prix qui risque de continuer à descendre si les acheteurs ne se prononcent pas...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter