Philip Seymour Hoffman était-il gay ?

Philip Seymour Hoffman était-il gay ?

People
DirectLCI
GLAUQUE - David Bar Katz, l'homme qui a découvert le corps de Philip Seymour Hoffman, dimanche 2 février, a accordé une interview au National Enquirer dans laquelle il explique les liens qui les unissaient : ils auraient été amants. Un scoop étrange...

Dans la course aux révélations sur la vie privée de Philip Seymour Hoffman et ses addictions, le National Enquirer vient de frapper un grand coup. Dans son édition à paraître jeudi, le tabloïd américain assure avoir interviewé David Bar Katz, l'homme qui a découvert le corps de l'acteur, chez lui à West Village. Ce dernier, scénariste de profession, confie qu'il entretenait une relation amoureuse avec l'acteur. Nous étions amoureux et nous avions une liaison", confie-t-il, ajoutant que cette union aurait précipité la fin de celle que l'acteur avait avec Mimi O'Donnell.

"Nous étions amoureux et nous avions une liaison"

Très secret, Philip Seymour Hoffman ne s'épanchait pas sur sa vie privée dans les médias. L'acteur était séparé de Mimi O'Donnell, la mère de ses trois enfants avec qui il a vécu 14 ans, point. Rien ne semblait filtrer et l'acteur était très réservé. Une discrétion qui a sans doute poussé les journalistes du National Enquirer à fouiller de ce côté là...

Mais ce n'est pas tout : le National Enquirer rapporte également que Katz était au courant des problèmes de son ami. "J'ai vu Philip Seymour Hoffman prendre de l'héroïne à plusieurs reprises mais je n'aurais jamais imaginé qu'il en était autant accro (...) je l'ai vu prendre de l'héroïne, la veille de sa mort", dit-il. Katz aurait également été témoin d'une prise de cocaïne de l'acteur, toujours la veille de son décès. Une déclaration que seuls les médecins légistes qui s'affairent autour du corps de l'acteur pourront confirmer ou démentir.

Katz nie avoir donné une interview, le National Enquirer persiste

En attendant, David Bar Katz a immédiatement nié avoir tenu de tels propos. "Je n'ai jamais dit cela. Le National Enquirer devrait avoir honte, je vais les poursuivre en justice", s'est-il emporté, en sortant de chez... Mimi O'Donnell, en début de soirée. "Je ne leur ai jamais parlé, c'est tellement loin de la réalité, nous allons appeler des avocats et prendre nos dispositions", a t-il poursuivi. Du côté du National Enquirer, on est ferme : "l'interview a bien eu lieu, dimanche 2 février", jour de la mort de Philip Seymour Hoffman et c'est un journaliste du magazine qui s'est chargé de recueillir les propos du scénariste.

Où se situe la vérité ? Difficile à dire. Une chose est sûre en tout cas : David Bar Katz et Philip Seymour Hoffman semblaient très proches. Si proches que Mimi O'Donnell a demandé au scénariste de passer au domicile de l'acteur, dimanche, s'inquiétant de ne le voir venir récupérer ses enfants.

Amis dans la vie et partenaires professionnels, les deux hommes travaillaient ensemble sur un projet. En hommage à son ami défunt, le scénariste a même posté  sur sa page Facebook une photo du défunt acteur légendée : "Il est si beau". Quant à l'hebdomadaire, si ses "Unes" sont souvent des photo-montages délirants, les interviews inventées ne sont pas dans leurs habitudes éditoriales... 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter