Photos de François Hollande et Julie Gayet : la chasse à "la taupe" de Nicolas Sarkozy est ouverte

Photos de François Hollande et Julie Gayet : la chasse à "la taupe" de Nicolas Sarkozy est ouverte
People

PHOTOS VOLÉES - Selon "le Canard Enchainé", les gendarmes chargés d'enquêter sur le cliché paru dans "Voici" la semaine dernière en sont certains : la photo a été prise depuis l'intérieur de l'Elysée. Et le journal rapporte que depuis, une véritable chasse au photographe est ouverte. Cinq personnes sont dans le viseur des enquêteurs.

Depuis vendredi 21 novembre, l'Elysée est sans dessus-dessous à cause de la publication des photos de François Hollande et Julie Gayet sur l'une des terrasses des appartements privés. Si la question de la sécurité du président est posée, pour le palais présidentiel, le problème se situe ailleurs : "c'est une question de loyauté", dit-on.

EN SAVOIR + >> Les premières photos du couple Hollande-Gayet à l'Elysée

Car Marion Alombert, redactrice en chef du magazine Voici qui a publié les photos, a beau expliquer que la photo a été prise de l'extérieur, certains spécialistes de la paparazzade comme Pascal Rostain et Sébastien Valiela en sont certains : ces clichés ont bien été pris depuis l'intérieur de l'Elysée , comme le confirmait une source à Metronews , dès vendredi.

Une photo "retournée" et cinq suspects

Une théorie qui convainc les fonctionnaires du Palais, persuadés qu'une taupe à la solde de Nicolas Sarkozy oeuvre dans les couloirs, rapporte le Canard Enchainé dans son édition du jour. En effet, le journal révèle qu'une véritable chasse à l'homme s'opère dans les couloirs feutrés de l'Elysée et que depuis ce mardi 25 novembre, cinq suspects, dont quatre embauchés sous l'ère Sarkozy, sont dans le viseur du Palais.

Après enquête, les gendarmes chargés d'enquêter en sont certains : la photo publiée dans Voici a été retournée pour brouiller les pistes. Et celle-ci avance à grands pas selon l'hebdomadaire qui affirme que le cliché aurait transité par une agence photo appartenant à un proche de Nicolas Sarkozy , devenu son photographe attitré il y a quelques mois. Mais que deviendra la fameuse "taupe", si celle-ci est découverte ? Hé bien le Canard l'affirme : "si l'auteur de la photo n'est pas formellement identifié, les cinq suspects seront sanctionnés".

EN SAVOIR + >> Photos volées à l'Elysée = failles de sécurité ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent