Miss France 2020 : les 30 candidates ont été élues, découvrez la Miss de votre région

People

CONCOURS DE BEAUTÉ - Le casting est complet. Le 14 décembre prochain, 30 jeunes femmes seront en lice pour succéder à Vaimalama Chaves en devenant la nouvelle reine de beauté des Français. LCI dresse le portrait des Miss régionales qui iront chercher la couronne à Marseille.

Miss France 2020, c'est parti ! Vaimalama Chaves a lancé fin juin son tour de l'Hexagone organisé au rythme des différentes élections régionales. Objectif ? Désigner les 30 jeunes femmes, âgées de 18 à 24 ans, qui prétendront à son titre le 14 décembre au Dôme de Marseille.

Comme le veut la tradition, c'est à Tahiti qu'ont débuté les festivités. Un retour aux sources pour l'actuelle reine de beauté des Français, qui ne s'est pas privée de partager son retour sur ses terres sur ses réseaux sociaux. Alors, qui pour lui succéder ? LCI vous propose de découvrir les Miss régionales élues. 

Miss Alsace

Originaire de Franche-Comté, elle aime tellement sa région d'adoption qu'elle a décidé de tout faire pour la représenter. Laura Theodori, 23 ans, a été élue Miss Alsace dimanche 8 septembre à Monswiller. Elle vit depuis trois ans à Strasbourg, où elle a obtenu un DUT en gestion des entreprises et une licence en management. "J'aimerais travailler dans la boulangerie industrielle", expliquait-elle au Dernières nouvelles d'Alsace après son sacre en tant que Miss Bas-Rhin en avril. Déterminée et adepte de la course à pied, elle "peut aller loin dans le concours" selon Claudia Frittolini, première dauphine de Miss France 1988 et présidente du Comité officiel Miss Alsace pour Miss France.

Miss Aquitaine

La deuxième fois aura été la bonne. Justine Delmas a été couronnée Miss Aquitaine 2019 le 14 septembre à Bergerac. Etudiante en troisième année de droit, elle a eu raison de persévérer. "Pour moi c'est complètement un rêve qui se réalise (…) je me suis toujours dit que le jour où je serai majeure, je tenterai, parce que j'avais la taille. Je l'ai tenté, j'ai été dauphine la première fois, de Miss Aquitaine, en 2016, l'année dernière, je n'ai pas eu le titre de Miss Aquitaine mais je me suis dit là, c'est la dernière, on peut le faire trois fois, pourquoi pas. En plus, je suis bergeracoise donc je suis dans ma ville natale et je me suis dit 'Allons y'" a-t-elle confié au micro de France 3. 

Miss Auvergne

Elle a dédié sa victoire à son père, "son plus grand supporter" décédé trois jours avant son élection. Meissa Ameur a été désignée Miss Auvergne le 18 octobre à Montluçon. La jeune femme de 21 ans est étudiante en deuxième année de droit  Clermont-Ferrand, dont elle est originaire, rapporte La Montagne. Si elle est sacrée Miss France le 14 décembre, elle souhaitera apporter son aide aux personnes âgées.

Miss Bourgogne

Sophie Diry a été élue Miss Bourgogne dimanche 22 septembre à Autun, en Saône-et-Loire. Etudiante en master de biologie et biochimie moléculaire à l’université de Dijon, la jeune femme âgée de 21 ans espère marcher sur les pas de Marine Lorphelin, dernière Bourguignonne à être devenue Miss France en 2013. "Le monde des Miss m'a toujours fait rêver. J'ai toujours regardé les élections avec ma famille. J'ai la chance de faire la taille pour. Donc je me suis dit pourquoi pas, autant tenter l'expérience. C'est un milieu qui m'a toujours attirée, donc j'ai voulu sauter le pas", a-t-elle confié à France 3 Régions.

Miss Bretagne

C'était sa dernière chance. Vendredi 27 septembre, Romane Edern a été élue Miss Bretagne 2019 à Ploemeur, dans le Morbihan. Etudiante en Master 2 de neuropsychologie à l’université de Bordeaux, la jeune femme âgée de 24 ans (âge limite pour participer au concours) s’était déjà présentée deux fois à l’élection régionale. 

Miss Centre-Val de Loire

Elle a été élue au MACH36 de Châteauroux, là où Maëva Coucke a été couronnée Miss France 2018. Jade Simon-Abadie défendra les couleurs de la région Centre-Val de Loire à Marseille. Âgée de 22 ans, elle est étudiante en Master 2 communication des entreprises. "Je suis fille de pompier et je veux transmettre la valeur de l'altruisme", a déclaré la jeune femme en marge de cette soirée marquée par une erreur dans l'annonce des cinq finalistes selon La Nouvelle République.

Miss Champagne-Ardenne

Deux couronnes, en deux semaines. Elue Miss Ardennes le 3 octobre, Lucille Moine est devenue Miss Champagne-Ardenne à Troyes le 11 octobre. À tout juste 18 ans, elle est inscrite à l'école de Tunon à Reims dans le but de travailler dans le milieu de luxe, de l'événementiel et du voyage. "La directrice de l'école a déjà vécu ce genre de situation avec une élève. Je pense me mettre en stand-by pendant un an et je reprendrai mes études plus tardé, a-t-elle expliqué à L'Ardennais.

Miss Corse

Elle parle des Miss comme d'une "tradition familiale". "Ma grande-tante l'a été en 1971", a-t-elle expliqué à Corse Matin avant son élection. Couronnée le 6 septembre, Alixia Cauro représentera l'Ile de Beauté à Marseille. Etudiante en troisième année de physique-chimie, la jeune femme de 20 ans s'imagine à l'avenir bien loin des laboratoires. Son rêve ? "Devenir 

chanteuse lyrique". Voilà une reine de beauté qui saura donner de la voix pour sa région.

Miss Côte d'Azur

Elle aussi a 18 ans. Manelle Souahlia a été élue Miss Côte d'Azur le 28 juillet à Mandelieu-La Napoule. Elle suit des études de commerce à la prestigieuse EDHEC Business School mais n'a pas l'intention d'arrêter pour autant. "J'ai la chance d'étudier dans un établissement qui permet de suivre les cours parallèlement via Internet", explique-t-elle à Nice Matin, avant de se plonger pleinement dans la préparation de "l'aventure de sa vie". La jeune femme souhaiterait "travailler dans le marketing publicitaire".

Miss Franche-Comté

Elle nous vient de la Haute-Saône et représentera la Franche-Comté. Solène Bernardin, est repartie de Besançon le 20 octobre avec l'écharpe et la couronne de Miss régionale. Candidate malheureuse il y a trois ans, elle avait gardé de son expérience "un sentiment d'inachevé". "J'étais aussi trop jeune et pas assez investie dans ma préparation", a-t-elle reconnu dans L'Est Républicain. Aujourd'hui âgée de 23 ans et de retour après un long séjour de cinq mois en Asie et en Australie, elle explique avoir perdu 10 kilos en quatre mois. Son objectif à part Miss France ? "Ouvrir sa propre chaîne de restaurants à l'international".

Miss Guadeloupe

Fera-t-elle mieux qu'Ophély Mézino, première dauphine de Vaimalama Chaves ? Clémence Botino aura à charge de représenter la Guadeloupe lors de l'élection de Miss France 2020. Âgée de 22 ans et originaire du Gosier, elle est étudiante en histoire de l'art à Paris. "J'ai longtemps hésité parce que je voulais me concentrer sur mes études mais cette année, j'ai eu un déclic", a-t-elle expliqué à La 1ere. Amatrice de salsa, elle a vécu un an aux Etats-Unis pour apprendre l'anglais. Un bonus non négligeable pour les concours internationaux.

Miss Guyane

"Je suis là pour mettre des paillettes dans vos yeux à tous". Dariana Abé était si à l'aise pour sa première interview télévisée sur La 1ere qu'elle a même tenté un brin d'humour. La reine de beauté de 21 ans originaire d'Apatou a été sacrée Miss Guyane le 12 octobre à Cayenne. C'est la première fois qu'une candidate de l'ouest du département décroche le titre. Mais la jeune femme qui souhaite devenir esthéticienne prévient qu'elle représentera toute son île. Objectif : faire aussi bien qu'Alicia Aylies, Miss France 2017.

Miss Ile-de-France

Elle est originaire de La Réunion, mais elle représentera une autre région. Samedi 21 septembre, Évelyne de Larichaudy, été élue Miss Île-de-France à Dammarie-les-Lys en Seine-et-Marne. Agée de 23 ans, cette ingénieure a prévu de se mettre au sport pour mettre toutes les chances de son côté comme elle l'a expliqué au Parisien. "L'écharpe de Miss Hauts-de-Seine me suffisait déjà, mais je suis super contente. Maintenant, je vais tout donner pour Miss France". 

Miss Languedoc-Roussillon

Elle fera partie des plus jeunes de la promotion 2020. Déjà sacrée Miss Béziers, l'Héraultaise Lucie Caussanel, 18 ans, a décroché l'écharpe de Miss Languedoc-Roussillon le 3 août. Ce sont ses sœurs qui l'ont poussée à tenter l'aventure des concours de Miss. Titulaire d'un bac scientifique depuis juillet, elle s'était inscrite en première année de médecine avant que sa victoire "ne change un peu ses plans", comme elle le raconte à Midi Libre. Ses modèles parmi les anciennes Miss France ? Marine Lorphelin, Miss France 2013 et Iris Mittenaere, Miss France et Miss Univers 2016. "Je crois qu'on rêve toutes du même destin qu'elle", a-t-elle souligné à propos de la Nordiste qui a acquis une célébrité mondiale.

Miss Limousin

Elle est la première Creusoise de l'histoire du concours à avoir décroché l'écharpe de Miss Limousin. Alison Salapic, 22 ans, a été sacrée sur ses terres. Infirmière diplômée d'Etat à Noth, ne s'attendait pas à l'emporter. "J'ai vraiment bugué à l'appel de mon numéro, je me suis dit que ce n'était pas possible ! En plus à domicile", a-t-elle déclaré à La Montagne le soir de son élection. Il lui reste encore quelques semaines pour se préparer à l'aventure.

Miss Lorraine

Elle a déjà eu droit à son sujet dans le 13H de TF1 qui a suivi son élection à Amnéville. Ilona Robelin n'a pas encore 18 ans mais porte la couronne de Miss Lorraine sur la tête depuis le 7 septembre. "Je sors tout juste du lycée", raconte au Républicain Lorrain l'étudiante en BTS immobilier, qui souhaite se battre contre le harcèlement scolaire. Végétarienne depuis un an, elle a aussi à cœur de défendre la cause animale.

En vidéo

Miss France 2020 : Ilona représentera la Lorraine

Miss Martinique

Son père parle d'un "conte de fées". Ambre Bozza a été élue Miss Martinique à Fort-de-France. Cette jeune étudiante de 21 ans prépare un diplôme national d'art. Dans son portrait chinois dressé pour France-Antilles, elle rappelle que "la perfection n'existe pas. L'important, c'est de toujours se surpasser". Un mental de vainqueur qu'elle compte bien déployer tout au long de l'aventure Miss France.

Miss Mayotte

Elle a profité de ses vacances sur son île pour participer à l'élection. Bien en a pris à Eva Labourdere, 19 ans, car elle représentera Mayotte lors de l'élection de Miss France 2020. Etudiante à Lille en deuxième année d'un BTS MECP - métiers de l'esthétique, cosmétique et parfumerie , elle souhaite enchaîner avec un Bachelor luxe, mode et design. Cette passionnée de tennis ne prend pas le concours à la légère. "J'ai demandé des cours de démarche (...), des cours d'éloquence et de culture générale. Je veux me dépasser, vivre une expérience", assure-t-elle à Mayotte 1ere. Ses concurrentes sont prévenues.

Miss Midi-Pyrénées

Le 13 septembre lui aura porté bonheur. Andréa Magalhaes a été élue Miss Midi-Pyrénées à Mazamet dans le Tarn. Agée de 20 ans, la jeune femme est étudiante en biologie à Toulouse. "J’en ai rêvé. Je me suis préparée pour tout donner et ne rien regretter. D’ailleurs, c’est ce qui s’est passé. Je me suis éclatée. Le plus important, c’était de paraître joyeuse, épanouie. Il n’y a pas mieux qu’une personne épanouie", a confié la demoiselle au site officiel de Miss Midi-Pyrenées. 

Miss Nord-Pas-de-Calais

Le titre de Miss France repartira-t-il dans le Nord-Pas-de-Calais ? Seul l'avenir dira si Florentine Somers succèdera aux Ch'tis Camille Cerf, Iris Mittenaere et Maëva Coucke. Originaire de Dunkerque et Miss Dunkerquois, la jeune femme de 19 ans a été élue à Orchies le 12 octobre. La couronne, "je vais aller la chercher", assure-t-elle à France 3 Hauts de France. Toute jeune bachelière, elle "doit passer son concours d'éducateur spécialisé en fin d'année" et a aussi "rempli un dossier pour faire un service civique". À moins que le public et le jury en décide autrement le 14 décembre à Marseille.

Miss Normandie

Vendredi 20 septembre, Marine Clautour est devenue Miss Normandie 2019 à Tinchebray dans l'Orne. Étudiante en  master assurance et gestion du patrimoine, la jeune femme âgée de 21 ans travaille en alternance à la Matmut. "Comme pour la plupart des petites filles, les paillettes ça attire, c’est fascinant. J’ai fait passer mes études en priorité, et maintenant que j’ai obtenu quelques diplômes, j’ai décidé de me lancer." a expliqué la jolie rousse Marine Clautour au micro France 3 régions. Pour la petite anecdote, la demoiselle a une sœur jumelle prénommée Camille et un petit ami, Jules, qu'elle ne cache pas. 

Miss Nouvelle-Calédonie

Ancienne nageuse du pôle espoir, elle a franchi la ligne d'arrivée avant les autres samedi 31 août à Païta. Anaïs Toven a décroché l'écharpe de Miss Nouvelle-Calédonie à sa plus grande surprise. Née au Vanuatu il y a 18 ans d'un père vanuatais et d'une mère belge, elle est arrivée sur l'île à l'âge de 7 ans. Si elle suit des études en sciences de la vie et de la terre, elle n'est "pas encore fixée sur ce qu'elle veut faire plus tard". Mais sait déjà qu'elle défendra la cause environnementale, comme elle l'a expliqué à la 1ere

Miss Pays de La Loire

Elle a 18 ans et elle a réalisé son rêve. Yvana Cartaud a été élue Miss Pays de la Loire 2019 le samedi 28 septembre à Château-Gontier (Mayenne). Cadette d'une famille de 3 enfants, elle envisage de devenir avocate en droit international. "Dans mon école, le lendemain de l’élection, beaucoup m’appelaient Miss Vendée. Mais non, mon nom est Yvana. Et, en dehors du titre, je suis une personne comme tout le monde", expliquait-elle en août dernier au site Actu.fr.

Miss Picardie

Elle est la dernière à avoir rejoint la promotion 2020. Morgane Fradon a été élue Miss Picardie, dimanche 27 octobre à Beauvais. Originaire de Cires-les-Mello, elle portait déjà l'écharpe de Miss Oise depuis le printemps. La jeune femme de 20 ans est étudiante en lettres étrangères appliquées et "compte bien ramener la couronne de Miss France en Picardie, cela fait trop longtemps". Ce n'est pas Rachel Legrain-Trapani, dernière Picarde à avoir décroché le titre en 2007, qui dira le contraire.

Miss Poitou-Charentes

Une future militaire chez les Miss ! Âgée de 19 ans et titulaire d'un Bac S, Andréa Galland travaille pour intégrer l'école des sous-officiers de Saint Maixent-l'Ecole. Une préparation que Miss Poitou-Charentes, originaire des Deux-Sèvres, va devoir mettre entre parenthèses pour quelques semaines voire une année entière si elle est sacrée Miss France 2020 en décembre. Elue Miss Vendée l'an dernier, elle avait tenté - sans succès - de décrocher la couronne de Miss Pays de la Loire. Cette première incursion dans le monde des concours de beauté avait "changé la vision qu'elle avait d'elle-même". "J'ai désormais plus d'assurance", disait-elle à l'époque à Ouest-France. Une qualité qui devrait lui être utile à l'approche du concours national.

Miss Provence

Elle a été fière de réussir sa prise de parole devant le public lors de son élection. Lou Ruat, 18 ans, est devenue Miss Provence le 26 août à Cogolin, dans le Var.  Au micro de La Provence, elle a loué l'éducation que lui ont donnée ses parents. Originaire d'Aix, la jeune femme est étudiante en économie-gestion. Sa force ? Son "authenticité". Son truc en plus ? Elle jouera à domicile le soir de l'élection de Miss France. "Avant d'être Miss France, j'ai été Miss Bouches-du-Rhône. Marseille, je connais bien !" s'est-elle amusée auprès de Var Matin. On sait combien le Nord avait porté bonheur aux régionales de l'étape, comme Iris Mittenaere.

Miss Réunion

Morgane Lebon veut rendre "fiers" son île et les Réunionnais. La jeune étudiante en AES, administration économique et sociale, a été élue le 24 août. Agée de 20 ans, elle ambitionne de devenir professeure des écoles. Mais ce sera désormais pour plus tard ! Selon La 1ere, elle admire "les combats menés par l'actrice Emma Watson et aimerait défendre la cause de l'environnement durant son règne". "C'est vraiment important de protéger notre planète pour les générations futures et j'aimerais passer (...) des petites piqûres de rappel pour le recyclage", a-t-elle expliqué. Un combat qu'elle partage déjà avec plusieurs concurrentes.  

Miss Rhône-Alpes

Elle était déjà Miss Beaujolais et Miss Rhône. La voilà désormais Miss Rhône. Chloé Prost, a été élue le 19 octobre à Bourg-en-Bresse, rapporte Le Progrès qui dresse son portrait. Originaire de l'Ain, elle est installée depuis quatre ans à Lyon où elle est inscrite en Master 1 de management des achats à L'institut d'administration des entreprises. La jeune femme de 20 ans, supportrice de l'OM - clin d'oeil à la ville hôte de l'élection de Miss France 2020 -, est pleinement engagée dans la vie associative de sa région auprès du Téléthon et contre le harcèlement scolaire. Le détail en plus ? Elle a une jumelle, Flavie. Comme Camille Cerf, Miss France 2015, et Maëva Coucke, Miss France 2018, avant elle. Un signe de plus ?

Miss Saint-Martin Saint-Barthélémy

Elles étaient cinq à tenter de décrocher la couronne. C'est Layla Barry, 19 ans, qui est repartie avec l'écharpe de Miss Saint Martin - Saint Barthélémy. Une élection qui a été organisée en dernière minute après l'annulation de celle de Miss Saint-Pierre-et-Miquelon faute de candidates. Originaire de St Barthélémy, la jeune femme est étudiante en licence Stratégie et économique d'entreprise à la Sorbonne d'après son compte Instagram.

Voir aussi

Miss Tahiti

Elle a reçu sa couronne des mains de Vaimalama Chaves le 21 juin. Matahari Bousquet, mannequin de 23 ans, a été élue à Papeete. Du haut de son 1,80m, la jeune femme originaire de Moorea confesse à La 1ere être "assez tête en l'air"." On a tous des défauts, je pense qu'il faut les assumer et c'est ce qui fait la beauté de notre personnalité", a-t-elle déclaré au lendemain de son élection. Elle compte utiliser son écharpe de Miss Tahiti pour être "la voix de ceux qui n'ont pas la plateforme pour faire passer leurs messages". Sa cause de cœur ? La défense de l'environnement. "Nous n'avons qu'une planète, en Polynésie on est particulièrement touchés par les causes du réchauffement climatique", a-t-elle souligné sur Tahiti Nui.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter