Photos nues de Jennifer Lawrence : sa page Wikipédia piratée

People

SCANDALE – Alors qu'elle évoque pour la première fois l'affaire des photos intimes volées, dans une interview à "Vanity Fair", l'actrice américaine vient d'être victime d'une nouvelle "blague" des hackers : ils ont piraté sa page Wikipédia pendant quelques minutes, y incorporant l'un des fameux clichés dénudés.

Maudits hackers ! C'est sans doute ce que doit penser Jennifer Lawrence, au lendemain de la publication sur internet des bonnes feuilles de l'interview qu'elle a accordé au magazine Vanity Fair. La jeune femme, qui revient pour la première sur le scandale des photos volées, et se dit victime d'un "crime sexuel" ; a en effet été victime de la vengeance éclair des pirates. Pendant une vingtaine de minutes, sa page Wikipédia en anglais a été piratée, deux des fameux clichés dénudés figurant en lieu et place de l'habituelle photo d'identité.

EN SAVOIR + >> Jennifer Lawrence se dit victime d'un "crime sexuel"

Une manœuvre détectée par Wikipédia au bout de 14 minutes

D'après Wiki­me­dia Funda­tion, la société qui gère les pages Wikipédia, le ou les hackers se seraient créé un "sock puppet", un faux compte afin de pouvoir entrer dans la page en question , et la modifier. Une manœuvre qui aurait été détectée au bout de 14 minutes précisément. Mais qui laisse songeur sur le degré de sécurité de l'encyclopédie en ligne, dont les contenus sont alimentés par les internautes, sans la validation des personnalités.

L'affaire ne devrait pas rassurer Jennifer Lawrence, qui espérait, dans Vanity Fair, que la loi puisse "être modifiée" afin de condamner les sites qui relaient ces images, volées dans son téléphone portable. Et qui datent de l'époque où elle était en couple avec l'acteur anglais Nicholas Hoult. "Je ne pleure plus à ce sujet", dit-elle, philosophe. "Et je ne peux pas baser mon bonheur sur le fait que ces gens seront peut-être arrêtés, parce que ce ne sera peut-être pas le cas. Je dois trouver moi-même la paix". Pas sûr qu'elle y parvienne, à court terme.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter