Pierre Ménès raconte comment il a failli mourir

People

OUF - Dans une interview accordée au Parisien ce dimanche 9 août, Pierre Ménès lève le voile sur son mystérieux séjour à l'hôpital au début du mois de juillet. Le journaliste sportif confie qu'il a failli mourir.

Non, Pierre Ménès n'est pas allé au CHU de Saint-Nazaire début juillet pour un traitement pour son poids comme de nombreuses rumeurs le laissaient entendre. “Si on allait au CHU de Saint-Nazaire pour maigrir, ça se saurait, non ?”, a-t-il déclaré à nos confrères du Parisien dans une interview accordée ce dimanche 9 août. Le journaliste sportif révèle même une raison bien plus grave : “J'ai fait une hémorragie dans la nuit du 4 au 5 juillet. J'ai perdu plus de deux litres de sang, je me suis évanoui, je suis tombé, et ma mère m'a sauvé la vie en se réveillant en sursaut. Quand je tombe, ça fait un peu de bruit, faut dire… J'ai subi quatre transfusions sanguines, et j'ai eu une assez lente convalescence”, a-t-il confié.

À LIRE AUSSI >> Amaigri, Pierre Ménès donne des nouvelles sur Twitter

Aujourd'hui, il déclare aller mieux : "Juillet n'a pas été bon. Un manque d'énergie absolu. Mais là, ça va, je suis d'attaque", même si cet incident l'a bien secoué. “Je suis comme n'importe quel mec de 50 ans, il va falloir que je me surveille un peu.” Malgré tout, Pierre Ménès garde son humour pour évoquer le fait qu'il n'était pas loin d'y rester : “Mardi dernier, j'ai joué dix minutes au tennis contre Henri Leconte. J'ai pas eu besoin de forcer contre lui [rire]. Mais ça fait du bien. J'aurais pu quitter la baie de La Baule entre quatre planches”, a-t-il avoué.

Quelques jours avant la reprise du championnat de Ligue 1, le journaliste, alors encore à La Baule, a posté un ie sur son compte Twitter, annonçant qu'il était heureux de retrouver le plateau du “Canal Football Club” pour le début du Championnat de France, et son public.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter