Les actrices Mischa Barton et Amanda Seyfried saisissent la justice après la diffusion de photos intimes volées

Les actrices Mischa Barton et Amanda Seyfried saisissent la justice après la diffusion de photos intimes volées
People

JUSTICE - Les actrices Mischa Barton et Amanda Seyfried ont saisi la justice après avoir été victimes de vols d'images intimes. Emma Watson envisage également de le faire.

Mischa Barton et Amanda Seyfried ont décidé de prendre des mesures légales après la diffusion d'images volées où elles apparaissent parfois dénudées ou dans des scènes à caractère sexuel.

L'actrice Mischa Barton a assuré mercredi en conférence de presse qu'elle engageait des poursuites après avoir été victime de "vengeance pornographique". Quelqu'un en qui elle avait confiance, explique-t-elle, avait filmé "ses moments les plus intimes et privés" avec des caméras cachées.

"Je m'exprime publiquement pour combattre (ce phénomène), pas seulement pour moi mais pour toutes les autres femmes. Je veux leur épargner la douleur et l'humiliation que j'ai dû endurer", a poursuivi celle qui a notamment joué dans la série Newport Beach.

Son compagnon avait alors tenté de vendre la cassette pour 500.000 dollars, a expliqué son avocate Lisa Bloom, en précisant que les éventuels acheteurs pourraient être poursuivis en justice. Une enquête policière est d'ailleurs en encours.

Selon le site d'informations people TMZ, l'actrice Amanda Seyfried va pour sa part poursuivre un site internet qui a publié des images d'elle dénudée. Dans certaines d'entre-elles, celle qui joue notamment dans Les Misérables, apparaitrait en plein acte sexuel avec son ancien petit ami.

Des photos d'Emma Watson essayant des vêtements

L'actrice Emma Watson envisage elle aussi de saisir la justice. Luke Windsor, le porte-parole de l'actrice de la saga "Harry Potter" a indiqué à l'AFP que des "avocats ont été informés" concernant la publication de dizaines d'images de la star essayant des vêtements. Elles auraient été, selon plusieurs médias, visibles sur le dark web, une partie cryptée d'internet.

Celles-ci, qui remontent à une séance d'essayage avec une styliste datant d'il y a plusieurs années "ne sont pas dénudées",  précise-t-il à l'AFP. Pour autant elles font suite à un autre incident survenu quelques semaines plus tôt. Dans une photo publiée par le magazine Vanity Fair, la star du nouveau Disney "La Belle et la Bête" dévoilait partiellement sa poitrine. Ce qui, pour certains, trahissait les prises de position féministes. 

Après un discours sur l'égalité hommes-femmes qu'elle avait prononcé en 2014, l'actrice avait reçu des menaces de voir des images d'elle nue, diffusées sur le web. "Dès la minute où j'ai commencé à prendre position et à parler des droits des femmes, j'ai été menacée", avait-elle expliqué un an plus tard.

Lire aussi

En vidéo

Emma Watson : tantôt actrice, tantôt militante pour le droit des femmes

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent